Aujourd’hui, Clameur(s) ouvre la voix !

Aujourd’hui, ouverture officielle de la deuxième édition de Clameurs, festival littéraire de la ville de Dijon. Librairie éphémère, présentation des rencontres, conférence et une nuit des ados avec Antoine Dole: Clameur(s) fait entendre ses voix !
antoine_dole-720x350

© DR

Cour de Bar, tea time, 17 h en gros: Clameurs saison 2 s’ouvre avec les libraires présents tous le week-end et, dans les cuisines ducales, la conférence inaugurale de ces rencontres littéraires autour du thème des familles. Après une présentation par Marie-Hélène Fraïssé, la conseillère littéraire de la manifestation, entrée en scène à 18 h de l’anthropologue Maurice Godelier. Après du terrain en Papouasie-Nouvelle Guinée, des recherches au sein de l’Ecole des Hautes études en sciences sociales et donné des avis éclairés sur les récents débats autour des « nouvelles » familles (mariage pour tous, procréation médicalement assisté, procréation pour autrui…), il a fait paraître fin 2013 une monographie critique de Claude Lévi-Strauss, le père de l’anthropologie moderne.

RiskYoutube

© DR DJ RISK

A 20 h, ouverture officielle de Clameurs avec le collectif de DJ « Risk », doublé d’une carte blanche à Julie Rey de la compagnie « Les petits papiers » dans les salles historiques de la bibliothèque patrimoniale et d’étude.

A 20 h 30, rencontre avec Alan Duff aux cuisines ducales tandis que les ados ont rendez-vous à La Minoterie avec notamment l’auteur jeunesse Antoine Dole (A copier 100 fois, sur la relation père-fils, est un must !). Sous le pseudo de Mr Tan, il est également auteur de Bande-dessinée, « père » de Mortelle Adèle (éd. Tourbillon), une enfant pleine de folie douce et de revendications tendres. Au programme aussi : jeux vidéos, participation du Zigolo café, le « café pour enfants » de Dijon et échanges autour de la famille avec l’Adosphère…

Bref: une multiplicité de propositions culturelles pour tous, à l’image du thème des familles retenu cette année : Clameur(s) porte bien son pluriel !

Laisser un commentaire