Journée de la femme: quoi de neuf depuis Marie de Bourgogne?

C’était ce mercredi la Journée de la femme. Instituée depuis 1911, cette célébration rappelle inlassablement qu’au travail l’égalité n’est pas encore une réalité. Chez nous autant qu’ailleurs, Marie de Bourgogne pouvait déjà en témoigner. Au lendemain de cette célébration officielle, histoire de montrer qu’une journée ne fait pas tout, Agnès Bès de Berc, notre « Madame savoir-vivre » en remet une couche.

Par Agnès Bès de Berc – Madame savoir-vivre

Femmes remarquables

De tout temps, les femmes ont eu à combattre pour leur droit à vivre et à exister. Marie de Bourgogne passe une partie de ses années de règne à défendre ses droits à l’héritage de son père pour ensuite devenir l’enjeu d’un mariage stratégique. Aujourd’hui la situation n’a guère évolué: entre mariages forcés, femme devenue objet et enjeu politique en pleine campagne…

Marie donc, mais aussi Emilie (Davison), (Mère) Teresa, Amélia (Earhart), Simone (de Beauvoir)….Elles sont mille, dix mille ces femmes qui ont écrit l’histoire, pionnières dans la recherche scientifique, l’aviation, les droits civiques, la littérature…

Veuves et vins

Mais combien sont-elles ces combattantes anonymes du quotidien? Ces légions armées de courage pour affronter le quotidien? La femme a le sens du combat: celui contre la douleur d’enfanter, celui de résister dans des sociétés d’hommes, faites par eux et pour eux. Dans tous les domaines, les femmes savent toutefois imposer leur vision, leur action.

Ici en France, le monde du vin est un exemple parlant de cet univers resté très masculin. Alors quand des viticultrices, œnologues, sommelières parviennent à se distinguer, c’est dire leur passion et leur ténacité, quelle que soit l’époque. Dans le Bordelais, fin 18ème la veuve de Lur-Saluces donne au Château d’Yquem sa renommée internationale. Un siècle plus tard, les veuves Pommery et Clicquot, gèrent de main de maître (vous voyez !) leur maison avec autant de brio.

Aujourd’hui en Bourgogne, la femme prend sa place et affirme sa légitimité aux commandes des exploitations viticoles, au cœur de la vie économique de la région mais également au cœur de la vie associative alliant Femmes et Vins de Bourgogne.

Le savoir-vivre ….

A l’heure où la citation de Simone de Beauvoir(*) est d’une acuité cinglante, consacrer une journée aux droits de la femme semble dérisoire. Ce ne sont pas les droits des femmes qui reculent… C’est l’humanité toute entière qui recule. Les femmes luttent mais le combat ne se gagnera qu’avec la seconde partie de l’humanité. Hommes et femmes en toute complémentarité contre l’obscurantisme.

Dans un monde violent, brutal où la femme trop souvent n’a pas d’autre choix que de s’effacer ou de se masculiniser, je vous assure: une femme libre et indépendante qui assume sa féminité donc son humanité reste plus que jamais sensible à toutes marques de respect et de déférence.

A respecter l’autre, on se respecte soi et l’humanité en sort grandie.

(*) »N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. » Simone de Beauvoir

 www.elijence.com

A lire aussi

Episode 1 : l’art et la manière de dresser sa table

Episode 2 : l’art et la manière de déguster un bon bourgogne

One thought on “Journée de la femme: quoi de neuf depuis Marie de Bourgogne?

  1. Anthony Freestone
    16/07/2017 à 19:53

    Bonjour,
    Je ne connaissais pas ce très beau portrait de Marie de Bourgogne. Savez-vous qui en est l’auteur, la date et le lieu de conservation ?
    Je ne pense pas qu’il s’agisse du même peintre que l’autre portrait, plus connu, de Marie, qui se trouve à Chantilly, le Maître de la légende de sainte Madeleine.
    Cordialement,
    Anthony

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *