Papillons Blancs de Beaune : la force du handicap en chiffres

Elle fait vivre des centaines de personnes et investit des millions d’euros au profit de l’économie locale. Avec 550 fiches de paie en moyenne chaque mois, l’entreprise Les Papillons Blancs de Beaune pèse lourd.  Nous avons demandé à son directeur général, Jacques Berthet, d’identifier en dix chiffres clés la vitalité économique d’une activité pas vraiment comme les autres, qui fait du handicap sa vraie force.

Philippe Chaussade et Jacques Berthet, respectivement président et directeur général des Papillons Blancs de Beaune

Par Dominique Bruillot
Pour Dijon-Beaune Mag n°64
Photos : Jean-Luc Petit

550

C’est le nombre de feuilles de paye réalisées chaque mois, soit l’équivalent en temps pleins de 264 salariés. Papillons Blancs est donc bien une entreprise sociale de par son objet, certes, mais qui paie son Urssaf et toutes les cotisations ad hoc. De psychologue à médecin en passant par éducateur ou infirmier, tous les métiers du médico-social y sont représentés. L’outil de gestion comprend un directeur général (Jacques Berthet), cinq directeurs et une dizaine de cadres. Le conseil d’administration est présidé par Philippe Chaussade.


60

En 2018, l’institution beaunoise fêtera ses 60 ans. En France, elle fut la seconde structure de cette enseigne après Chalon-sur-Saône. Son siège est à Savigny-lès-Beaune et son activité se focalise sur le sud de la Côte-d’Or. L’aventure a commencé avec une éducatrice et quelques parents. Depuis, que de chemin parcouru !

15 millions

Traduction de cette activité intense, le budget du groupe avoisine les 15 millions d’euros. Il est constitué de la dotation cumulée de l’ARS (Agence régionale de santé, 60 %) et du Conseil départemental (40 %), mais peut varier en fonction du niveau de l’activité.

5 869

Il y a d’un côté les professionnels qui assurent l’opérationnel, sous la direction de Jacques Berthet, de l’autre l’association éponyme présidée par Philippe Chaussade, qui assure le volet politique de l’entreprise, via un conseil d’administration mixte. En dehors de ces phases de décision, c’est aussi un réseau de 113 adhérents bénévoles qui, en 2016, ont donné 5 869 heures de leur temps.

800 000

L’entreprise adaptée viticole est une filiale créée en 2008 pour fournir des prestations dans les domaines de la vigne et des espaces verts. Parmi ses clients, des grands domaines, des maisons de vins et des collectivités comme la Ville de Beaune (entretien de ses parcs et jardins) remplissent le carnet de commandes à toute saison. Soit 800 000 euros de prestations directes pour un chiffre d’affaires global de 1,6 million d’euros.

Thomas, Laura et Gillian, les « happyculteurs » de l’IMPro de Beaune.

57

Les effectifs de cette entreprise adaptée sont de 57 employés, soit un équivalent temps plein d’une cinquantaine de postes, salariés dans le cadre d’une Sasu (Société par actions simplifiée unipersonnelle), un statut particulier qui permet d’identifier le caractère réellement économique de cette activité qui, dans les faits, est la première entreprise viticole de Bourgogne par sa taille. Unique aussi dans sa composition puisqu’en dehors de trois encadrants, le personnel bénéficie de la Reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) qui concerne surdité, malvoyance ou diverses autres déficiences…

543

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes : le dispositif des Papillons Blancs de Beaune permet d’accueillir 543 personnes en situation de handicap dont 101 places pour les enfants, réparties dans 14 établissements et services dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres. Selon ses établissements (accueil de jour à Seurre, IME dont une section autistes et IMPro à Beaune, polyhandicap à Agencourt, ateliers Esat en zone d’activités à Savigny-lès-Beaune…), la nature des interventions des professionnels des Papillons Blancs varie. Dans la globalité, ce dispositif permet d’accompagner ces personnes en situation de handicap tout au long de leur vie.

8,54 millions

Au cours de ces trois dernières années, Papillons Blancs est une entreprise qui a investi dans le territoire local, avec la préoccupation de faire travailler des entreprises du cru, à hauteur de 8,54 millions d’euros. Préférant la proximité, la qualité et la disponibilité au moins disant, ce commanditaire particulier est donc un acteur important de la vie économique locale.

3,63 millions

Tel est le montant du dernier investissement en date des Papillons Blancs de Beaune : un nouveau pôle Enfance avec IME, construit avenue de l’Aigue et inauguré en février dernier. Un autre chantier vient de s’ouvrir sur Savigny : la construction d’un hébergement à hauteur de 1,4 million d’euros.

10 000

C’est enfin le nombre de brioches vendues chaque année, depuis deux décennies, par les bénévoles de l’association qui accompagne les Papillons Blancs. Cela permet surtout de mieux faire connaître cette dernière. Les brioches, elles, n’ont pas de prix officiel, chacun donne ce qu’il veut…

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *