Son restaurant Rive Droite vendu, Loiseau veut prospérer en Bourgogne

Le groupe Loiseau vient de se séparer de son restaurant parisien. Une croix volontaire sur 9% de son chiffre d’affaires (*) pour se focaliser sur  sa nouvelle locomotive : La Villa des Sens, abritant le dernier né des restaurants du groupe sur 1500m² dédiés au bien-être. Tant mieux pour la Bourgogne.

Loiseau Rive Droite était dans le giron Loiseau depuis 1998.

Dix-neuf années que Loiseau Rive Droite (ex Tante Louise, renommé en 2016) faisait partie du groupe. Le restaurant du huitième arrondissement de Paris appartient désormais à un couple de restaurateurs décidés à lui donner une dimension bistrotière. Alhame Buisard, directrice générale de Bernard Loiseau SA détaille les raisons de cette stratégie à nos confrères d’Atabula : « Fin mars dernier, notre chef de cuisine Ichiei Taguma a quitté l’établissement et son équipe l’a suivi. Nous avons donc fermé pour réfléchir à l’après. Suite à la proposition de rachat reçue, nous avons finalement souhaité nous reconcentrer en Bourgogne notamment autour de la Villa Loiseau des Sens à Saulieu, projet de six millions d’euros récemment lancé. »

Ainsi s’achève l’histoire de l’autre ambassade parisienne de Loiseau. Le groupe conserve en effet Loiseau Rive Gauche (Paris 7), désormais seul porte-étendard parisien dont le destin a été confié depuis juin 2016 au jeune et talentueux chef Maxime Laurenson.

Un pied dans la capitale, le cœur en Bourgogne

Dominique Loiseau et ses descendants gardent donc un pied dans la capitale et le cœur en Bourgogne. Pour rappel, existent et perdurent : le vaisseau amiral de Saulieu doublement étoilé, le dijonnais Loiseau des Ducs (et La Part des Anges, son bar à vins attenant), Loiseau des Vignes beaunois (il fête son dixième anniversaire) et le « petit » nouveau : La Villa des Sens. Quinze mois de travaux pour faire naître l’un des plus beaux SPA d’Europe et, au premier des quatre étages, le restaurant Loiseau des Sens, mené par le chef japonais Shoro Ito.

La fermeture d’un restaurant étant bien souvent associée à l’échec, il n’est pas inutile de préciser que Bernard Loiseau SA fait état d’une « situation financière particulièrement saine » : avec une centaine d’employés et un chiffre d’affaires (HT) de 9,32 millions d’euros (*), le groupe coté en bourse a les reins solides pour régaler, la main sur le cœur, les ventres de chez nous.

Ouvert il y a peu, le SPA de Saulieu et son restaurant Loiseau des Sens sont les priorités du groupe Loiseau.


(*) Pour 2016, réparti entre les activités suivantes :
– Relais & Châteaux de Saulieu (hôtellerie) : 11 %
– Relais & Châteaux de Saulieu (restauration) : 38 %
– Restaurant Loiseau des Vignes : 14%
– Restaurant Loiseau des Ducs : 12%
– Restaurant Loiseau Rive Gauche (ex Tante Marguerite) : 9%
– Restaurant Loiseau Rive Droite (ex Tante Louise) : 10%
– Licences et produits dérivés : 6%

(Source : bernardloiseau.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *