Sondage: les Dijonnais veulent un marché le dimanche

Dijon lance son brunch sous les halles à partir du 29 mai. C’est donc le moment où jamais de demander aux Dijonnais ce qu’ils font ou aimeraient faire justement de leur dimanche. Un sondage très instructif, réalisé par Dijon BPEst David Lanaud du Gray pour la revue Dijon-Beaune Mag, met au jour une forte attente d’un marché dominical. Voilà qui devrait faire réfléchir…

SONY DSC

Sondage réalisé pour Dijon-Beaune Mag(*1)

Q1 De nature, vous êtes plutôt :

Rural : 12%
Urbain : 31%
Rurbain (mélange des deux) : 57%

Là, pas de grandes surprises. Entre ville et campagne, Dijon est à son aise. La ville est suffisamment importante pour se donner des airs de capitale régionale, suffisamment entourée de vignes et de champs pour conserver son caractère campagnard. La majorité de la population de l’agglomération n’étant pas plus rat des champs que rat des villes, le « rurbain » lui colle à la peau (57%).

Q2 Pensez-vous que Dijon mérite encore cette réputation de ville endormie le dimanche ?

Oui et pas seulement le dimanche : 21%
Oui, mais ça s’améliore : 40%
Sans doute, cela dit ce calme me plaît, je préfère rester tranquille le dimanche : 13%
Le dimanche, on a plein de possibilités, il suffit juste de savoir regarder : 26%

Elle a la vie dure cette réputation de ville endormie, de l’aveu même de 61% des intéressés, même si, pour la majorité de ces derniers, les choses vont dans le bon sens. Seuls les plus optimistes (le quart des sondés) préfèrent voir le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide et disent qu’il suffit de savoir regarder pour savoir ce qu’il y a à faire.

Q3 Votre sortie du dimanche à Dijon, le plus souvent c’est :

Une toile au cinéma : 13%
Un repas au restaurant : 8%
Un petit tour à pied en ville : 23%
Une brocante, un musée, une expo… : 21%
Rien, je préfère rester à la maison le dimanche et ne rien faire : 7%
Rien, parce qu’il n’y a pas grand-chose à faire : 9%
Rien, parce que je préfère aller me promener à la campagne : 19%

Entre le petit tour à pied en ville, la brocante, le musée, l’expo et le bon film au cinoche, il n’y a en fait pas grand chose qui se dégage des réponses à cette question de la sortie du dimanche. Tout cela semble bien plan-plan, mais après tout, n’est-ce pas dans ce laisser aller que se niche le sens profond du repos dominical ?

Q4 Voici 13 villes (dont Dijon). D’instinct, même si vous ne les connaissez pas toutes, laquelle vous semble la plus « vivante », la plus agréable à vivre dimanche compris ?

Besançon : 11%
Dijon : 12%
Clermont-Ferrand : 2%
Tours : 3%
Grenoble : 11%
Nancy : 9%
Metz : 3%
Nîmes : 20%
Toulon : 12%
Angers : 2%
Rennes : 13%
Reims : 2% 

Seule Nîmes (ah, les vertus du sud !) semble tirer son épingle du jeu dans ce palmarès des villes dites « vivantes ». On s’étonne pourtant de ne pas voir la musicale Rennes en meilleure posture. Tout comme ce coude à coude entre Dijon et Besançon (12% pour l’une, 11% pour l’autre) qui, de la part de Dijonnais sondés à domicile, est quand même source de questionnement. Quand bien même l’herbe est toujours un peu plus verte chez le voisin.

Q5 Le 29 mai prochain, la Ville de Dijon lance le brunch des halles, qui aura lieu chaque dimanche jusqu’à septembre sous les halles de Dijon et fera tourner des chefs différents. Comment percevez-vous cette initiative ?

Très bonne initiative : 63%
Plutôt bonne initiative : 34%
Plutôt mauvaise initiative : 2%
Très mauvaise initiative : 1%

Un plébiscite les amis! Le brunch dominical sous les halles est attendu comme le Messie. 97 % des personnes interrogées savourent d’avance l’initiative, les deux tiers d’entre elles la jugeant même « très bonne ». Donc gloire au mélange des repas du matin et du midi, du sucré et du salé et gloire aux halles qui vont enfin revivre!

Q6 Pensez-vous que vous irez au moins une fois sous les halles pour « bruncher » ?

Oui, certainement : 47%
Oui, probablement : 40%
Non, probablement pas : 11%
Non, certainement pas : 2%

Si l’on se fie au nombre des réponses favorables obtenues, il y a fort à parier que la Ville de Dijon devrait immédiatement construire de nouvelles halles (ou trouver un autre lieu) pour accueillir tous ces amateurs de brunch. 87% de « certainement » et de « probablement » en retour de notre sondage, cela fait déjà de quoi remplir à bloc au moins une dizaine de rendez-vous « bruncheurs ». A suivre donc, d’autant qu’on ne voit pas bien pourquoi les Dijonnais « blufferaient » sur le sujet!

Q7 Pratiquez-vous le brunch du dimanche, cette formule qui fait le lien entre petit-déjeuner et repas ?

Oui, régulièrement au restaurant : 5%
Oui, régulièrement à la maison : 24%
Oui, rarement : 36%
Non, jamais : 35%

En attendant, cette formule importée des pays anglo-saxons fait plus timidement son entrée dans les foyers dijonnais, dont à peine le quart pratique régulièrement le brunch à la maison. De là à imaginer que les choses vont évoluer à la vitesse grand V, dès que nos rendez-vous du dimanche seront installés, il y a un pas qu’on ne saurait franchir facilement.

Q8 Le dimanche, habituellement, vous êtes plutôt :

Gigot ou poulet du dimanche en famille : 27%
Petit-déjeuner tardif sous la couette : 15%
Sport et sensation : 9%
Virée entre potes : 6%
Une bonne sortie restaurant : 7%
Brunch ou repas unique : 17%
Evasion à la campagne : 19%

A croire que le rôti ou le poulet du dimanche font encore recette en famille. Tant mieux pour nos élevages porcins et avicoles, tant mieux pour nos traditions. Ça n’est pas parce c’est sympa et vaguement tendance qu’il n’y a que le brunch dans la vie, non mais! Trêve de plaisanterie, on se rassure à constater que le « petit déj » sous la couette a encore assez bonne presse par ici.

Q9 D’un coup de baguette magique (mais un seul), vous seriez en mesure de changer bien des choses à Dijon le dimanche. Parmi les 5 idées suivantes, laquelle gagne immédiatement (et le plus) votre suffrage ?

Installer une immense fête foraine genre Foire du trône au beau milieu de la ville : 8%
Imposer un quota de restaurants ouverts, comme c’est fait avec les pharmacies de garde : 7%
Ouvrir un grand marché dominical : 42%
Ouvrir les commerces comme un jour de semaine : 14%
Inventer des concerts dans toute la ville : 26%
Ne rien changer : 3%

Un grand marché le dimanche… ils sont plus de 4 sur 10 à en rêver, assez loin devant le fantasme de grands concerts dans la ville. En agitant les halles le dimanche au « risque » de réveiller certains étals, en y injectant aussi de l’animation, le brunch provoque d’une certaine façon un déclic dans les deux domaines. Et ça, on a franchement rien contre, bien au contraire.

Sondage réalisé par BP Est David Lanaud du Gray, du 9 au 11 mai 2016 auprès d’un échantillon de 1258 personnes âgées de 18 ans et plus habitant Dijon ou une commune du Grand Dijon et de son agglomération, représentatif de la population de plus de 18 ans, interrogées en ligne selon la méthode des quotas (âge, sexe, profession du chef de ménage).

2 thoughts on “Sondage: les Dijonnais veulent un marché le dimanche

  1. Amiotte
    24/05/2016 à 11:33

    Nous sommes ouvert sous les halles le mardi jeudi vendredi et samedi et jamais grande foule si on veux vraiment faire son marché on a le choix pourquoi encore le dimanche…….

  2. nedellec
    24/05/2016 à 09:08

    En règle générale on fait dire ce que l’on veut à un sondage! Tous mes amis qui sont venus à Dijon ces 5 dernières années…et toutes tendances politiques représentées (!!!) ont trouvé une ville agréable, transformée (en bien), pas assez connue hors la Bourgogne…mais surtout une ville saturée de l’esprit BOBO, 5èm, 6 èm arrondissements parisiens où la gauche caviar aime à s’ auto célébrer comme la Castafiore en son miroir. Alors le BRUNCH est le cocon idéal pour un orgasme bon enfant de journée dominicale. Il est juste conseillé de venir en vélo. Si on prend un miroir sans tain, ça peut être sympa…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *