À Beaune, le cinéma contre Alzheimer

En marge du Festival du film policier de Beaune, l’expo « Souvenirs pour mémoire » se tiendra à la chapelle de l’Oratoire, du 30 mars au 14 avril. L’initiative née du Groupe Rougeot soutient la Fondation Claude Pompidou, qui lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Du 3 au 7 avril, loupe à la main, c’est tout Beaune qui mène l’enquête. La 11e édition de son festival international du film policier, présidée par le réalisateur Benoit Jacquot, attirera quantité d’assoiffés de polar et autres fondus des tapis rouges. Ce moment d’ébullition était le bon pour présenter, à l’initiative du Groupe Rougeot partenaire de l’événement, l’exposition « Souvenirs pour mémoire ». 

Clichés à la vente

Du 30 mars au 14 avril, la proposition soutenue par la Ville de Beaune et l’association du festival consistera à livrer aux yeux de tous les photos de Gianni Soglia rehaussées des textes de Didier Audebert. Sensible et sensé, le duo avait rassemblé des clichés et des témoignages sincères de personnalités du cinéma (entre autres) à travers deux ouvrages Des souvenirs pour Mémoire et Souvenirs Souvenirs, parus en 2009 et 2013 aux éditions Cherche Midi. Les Jean Reno, Claude Lelouch, Gérard Depardieu, Michèle Laroque, Carole Bouquet et consorts détaillaient un souvenir déterminant de leur existence, « en hommage à tous ceux dont la mémoire s’enfuit ». De haut niveau, ces prises de vue ont beaucoup voyagé, de Paris à Bahreïn en passant par Cannes. Celles exposées à Beaune seront proposées à la vente au profit de la Fondation Claude Pompidou, qui lutte au quotidien contre la maladie d’Alzheimer. 

Confidence pour confidence, les témoignages fondateurs de ces stars décuplent l’émotion de l’image, tant ils « reflètent le moment où tout s’est décidé pour elles, où la lumière s’est faite, où le destin a basculé. En confiant ce souvenir secret de leur existence, elles ont souhaité le partager et le dédier en forme d’hommage, à tous ceux pour qui la route semble sans issue, à tous ceux qui sont tout simplement privés de cette mémoire qui s’efface, entraînant leur vie vers l’oubli. »

L’exposition (gratuite) se tiendra ainsi tous les jours, de 10h à 12h et de 14h à 19h, dans la Chapelle de l’Oratoire. Qui se souvient encore que le vénérable édifice rue de Lorraine fut l’un des premiers Monuments historiques de la ville ? C’était il y a une paille, en 1921. Tout cela est si proche et si loin.

Pour tout envoi de dons ou contact service bénévolat :
Fondation Claude Pompidou – 42 rue du Louvre – 75001 Paris – www.fondationclaudepompidou.fr

Laisser un commentaire