Arnault et Pinault à couteaux tirés

Nos deux plus prestigieux milliardaires se tirent la bourre comme jamais au milieu des grands crus de la Bourgogne. Moins d’un an après le rachat du Clos de Tart par François Pinault, Jacques Devauges cède sa place à Alessandro Noli, son « collègue » du Château Grillet, autre propriété du magnat du luxe. Et devient le régisseur du voisin immédiat Clos des Lambrays, dont Bernard Arnault s’est porté acquéreur ! Le même Bernard Arnault prend du même coup la présidence de LVMH Vins d’exception, une entité qui regroupe le Château d’Yquem, Cheval Blanc et Colgin Cellars. Intraitables, les frères ennemis du luxe à la française ont donc décidé de se battre à coups de millions d’euros (le seul Clos de Tart fut négocié à hauteur de 280 millions d’euros !) pour garder leur leadership sur un marché hors norme. À ce jeu-là, à ce prix-là oserait-on dire, la dérive du foncier n’a pas fini de nous donner des frissons, en Bourgogne surtout. Il y a des chaises musicales qui jouent une partition hautement sonnante et trébuchante. D’autant que les frères Bouygues, Martin et Olivier, l’air de rien, ont récemment mis la main sur le domaine Henri Rebourseau, au cœur de la Côte de Nuits, pour un montant de 45 millions. L’opération est plus modeste, mais comme dit l’autre, si le BTP s’en mêle maintenant…

Laisser un commentaire