DBM77 fête l’œuf meurette (et joue à Chat perché)

Le nouvel opus de DBM (septembre-octobre) se régale des Journées mondiales de l’Œuf meurette organisées les 11 et 12 octobre au château du Clos de Vougeot. Et se permet une excursion doloise pour le week-end gourmand du Chat perché ! Un numéro ultra gourmand à savourer dès maintenant.

L’œuf en meurette est à la Bourgogne ce que la bouillabaisse est à Marseille, la galette bretonne à la Bretagne, le cassoulet à Toulouse, le poulet à la basquaise au Pays basque, la quiche à la Lorraine, les baraques à frites au ch’Nord… C’est un symbole, un mythe, un marqueur d’identité. L’œuf en meurette a son temple mondial, le château du Clos de Vougeot. On y vient de tous les continents pour cet instant magique qui, à la fin du premier tiers d’un chapitre, constitue un rite immuable, quasi religieux, pour 500 ou 600 convives réjouis. « Œuf-orisant », entendons-nous depuis le poulailler.

L’exploit est unique. La brigade d’Olivier Walch, le chef du château, doit assurer en quelques minutes la fourniture de plus d’un millier d’œufs, cuits et servis à bonne température, nageant dans le bonheur d’une sauce au vin digne de l’esprit meurette. Puis vient le ballet impressionnant des serveurs, orchestré avec minutie pour que tout le monde soit logé à la même enseigne.

On recommande alors de glisser l’œuf entier dans sa bouche (et ce, quelle que soit la taille de la bouche, ça fonctionne, on vous le promet !), en le portant sur sa grosse cuillère. Puis de le faire exploser en douceur sur le palais, pour apprécier au mieux la texture d’un plat délicieux, aux arômes plus complexes qu’il n’y parait. Vu sous cet angle, l’œuf en meurette est un miracle de la gastronomie. Il est l’avant-garde de la cuisine moléculaire ! « Œuf-réka » caquète la poule !

Le plaisir ne serait jamais complet sans un bourgogne rouge, un peu mûr et rustique, qu’il convient de boire après coup. Populaire et emblématique, mondialement repris, ce plat méritait donc son concours. Le World Egg Day en donne l’occasion. Les 11 et 12 octobre prochains, soumis au jugement d’un jury expérimenté, des chefs livreront un combat acharné pour devenir le premier champion du monde de l’œuf en meurette. L’un d’entre « œufs » sera donc consacré. Il pourra afficher fièrement dans sa basse-cour, son titre. « C’est œuf-xtraordinaire », applaudira la poule !

3 thoughts on “DBM77 fête l’œuf meurette (et joue à Chat perché)

  1. BLANCHET
    11/10/2019 at 17:54

    En réalité désolant: nous nous moles rendus. 39€ pour pouvoir entrer et déguster. Décourageant, surtout lorsqu’on habite les alentours. Pas drôle, injuste.

  2. Bornot
    23/09/2019 at 17:32

    en effet la prose est toujours de qualité dans ce magazine… on en redemande (des oeufs en meurette aussi !)

  3. MTRapiau
    20/09/2019 at 08:58

    Merci pour cette ode aux oeufs en meurette et cette association élégante de mots.
    MTRapiau

Laisser un commentaire