DS7 Crossback, sur la route des délices de Pommard

Porté par le savoir-faire de la maison Albert Bichot, Jean-David Camus a permis une nouvelle fois aux particuliers de participer en ligne à la Vente des Hospices de Beaune. L’initiative a dix ans tout rond, c’était l’occasion d’en parler entre les vignes blondes de Pommard. Dans un délice de DS !

Par Alexis Cappellaro
Pour DBM 78
Photos Jonas Jacquel

Une balade d’automne en Pays beaunois, au volant d’une DS7 Crossback, pour un numéro qui couvre la Vente des Hospices. DBM n’avait pas 36 solutions aussi évidentes, il a naturellement fait sonner le téléphone de Jean-David Camus pour l’occasion. Le fidèle collaborateur de la maison Albert Bichot a volontiers accepté de célébrer le dixième anniversaire de www.hospices-beaune.com. Le site de vente en ligne a des origines nobles : « Démocratiser l’accès à une vente dont les sommes font parfois tourner la tête. Peu ont les moyens d’y accéder, même si en réalité, pour connaître ses coulisses depuis plusieurs années, on est loin du cliché du magnat dépassionné aux moyens illimités ». Et concrètement ? « Il s’agit d’un système d’achat primeur inédit, d’une bouteille à un fût, qui mobilise tout le savoir-faire du premier partenaire de l’événement ; son dirigeant Albéric Bichot est chargé d’enchérir pour vous le jour J. » Malin. Albert Bichot, ce n’est pas un secret, achète en effet du vin aux Hospices depuis 1876, a élevé dans ses caves spécialement dédiées six « pièces des présidents » ces quinze dernières années et a acquis l’an dernier, à son compte ou pour celui de clients, quelque 161 des 828 pièces en vente. Soit 2,8 millions d’euros… une paille !

Pionnier du genre

Permettre à Pierre, Paul ou Jacques de participer à la Vente était un vrai pari : « Au départ, le site faisait quatre pages et nous ne pouvions recevoir que des paiements par chèque », confirme son géniteur, au volant de la DS7 qui se faufile avec grâce entre les ceps de Pommard. Rapidement, www.hospices-beaune.com a été traduit en anglais (une version chinoise arrive) et s’est positionné comme « un pionnier du genre, avec plus de 1 500 clients satisfaits depuis le début de l’aventure ». Jean-David assure la relation commerciale, le suivi de l’enchère pour les particuliers, mais aussi, le reste de l’année, un riche  contenu pédagogique : on peut le voir en vidéo au cœur du domaine des Hospices, au contact de la régisseuse Ludivine Griveau, ou dans les caves quand il fait déguster sur fût aux heureux acheteurs leur nectar en cours d’élevage.

Sur ces bons mots, il est temps de faire une halte, à un jet de bouteille du DS Store, sur les hauteurs de Pommard, tout près du climat Les Charmots dont les raisins sont confiés aux bons soins du domaine des Hospices, comme en atteste un panneau avec son blason. Ici-même où, la veille, notre essayeur a crevé les deux pneus de son vélo ! Dans un véhicule au style nettement plus « franchisseur », ce qui évite de trop se soucier de l’état de la chaussée, Jean-David apprécie aussi bien « la position haute, confortable et sécurisante » que le panorama doré. L’occasion pour ce Nancéen d’origine d’assumer une passion profonde pour cette « toute petite région viticole à la puissance mondiale », qui lui a fait poser ses valises en famille il y a une douzaine d’années. Et de détailler la valeur ajoutée de son concept.


Une de plus !

D’un groupe de copains anglais voulant se porter acquéreur d’un fût parmi la cinquantaine de vins du domaine des Hospices de Beaune, au Beaunois pour qui la vente a toujours titillé l’imaginaire, notre expert accorde « le même niveau de considération. Il est possible de nous solliciter à partir d’une bouteille, parmi 2 blancs et 3 rouges sélectionnés par nos soins, ce qui est particulièrement utile dans le cas de panachages ». Le petit plus, c’est d’avoir son nom ou celui de son entreprise sur l’étiquette, après avoir été patient. Car dans l’affaire, « il faut attendre que les vins achetés soient élevés entre 12 et 18 mois. Compte tenu de la valeur des lots et de la dimension caritative de l’événement, nous demandons un acompte de 80 % avant enchère et le solde à réception, donc en janvier 2021 en ce qui concerne cette 159édition ».

L’offre premium et hyper personnalisée n’est pas sans rappeler notre DS7 Crossback, dont la qualité de finition, façon haute couture à la française, impressionne un Jean-David qui plaide au passage « un goût pour les belles choses, même si je ne suis pas un grand connaisseur de l’automobile ». Pour autant, ce SUV « chic, très élégant en teinte noire » est assurément à classer parmi les petits bijoux de raffinement « malgré son caractère extérieur affirmé ». Et la belle tient la route, dans tous les sens du terme. Une virée dans les Hautes-Côtes voisines a suffi pour le vérifier. Le directeur de la concession Michel Varziniac, qui se définit lui-même comme « grand épicurien », était ravi de l’entendre, lui qui a passé près de 15 ans au DS Store dans le Dole de son enfance et fête sa première année en terres beaunoises. Le jour de l’essai, il avait justement habillé l’élégante concession du Faubourg Bretonnière d’une petite exposition de beaux clichés de DS épanouies entre les ceps beaunois. En voici une de plus dans la collection !   


DS Beaune,  42 rue du Faubourg Bretonnière à Beaune – 03.80.20.96.50

Laisser un commentaire