« Enfoirés » de patrons !

Le 18 décembre, au Crusoé à Dijon, les adhérents de la CPME Côte-d’Or sont une nouvelle fois montés sur scène pour la quatrième édition de l’événement « Les patrons ont du talent ». Ces artistes d’un soir étaient là pour motiver les troupes à venir les bras chargés de cadeaux au profit des enfants en difficulté. « Enfoirés » de patrons !

Par Dominique Bruillot – Photos : David Chedoz
Pour Dijon-Beaune Mag 73

Jean-Pascal Coutou, pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, c’est le super « Enfoiré » dijonnais. Non pas qu’il soit sans foi ni loi, mais parce qu’il est à l’origine de Melting Potes, une troupe qui réunit une quarantaine de copains musiciens et chanteurs, des « pros » et des amateurs, et se produit régulièrement au théâtre des Feuillants, trois soirs de suite, pour venir en aide aux associations dédiées à l’enfance. Comme les autres « Enfoirés » donc, mais à l’échelle locale.

L’homme est aussi un entrepreneur, un assureur pour être plus précis. Il joue du piano debout avec ses amis de la CPME qui connaissent eux aussi la musique. De Led Zeppelin à Brassens, le répertoire de ces patrons qui ont du talent (le nom de ce rendez-vous annuel) mobilise régulièrement le patronat en faisant le show sur les planches. Prochaine édition, le 18 décembre au Crusoé.

« Il faut prendre cela au second degré, nous voulons avant tout nous amuser et nous rapprocher les uns des autres en sortant de notre quotidien de chef d’entreprise, et tous ceux qui ont envie de monter sur scène peuvent le faire, ce qui donne parfois des choses surprenantes », s’amuse Jean-Pascal Coutou. Le groupe Elixir est là, en soutien quelle que soit la « performance ».

Avec Solidarité Femmes 21

Derrière cette démarche insolite et rassembleuse, on retrouve une CPME sensible au sort des autres. Cette année encore, une nouvelle « soirée pour un Noël solidaire » va encadrer le spectacle patronal. Les participants à l’événement viendront avec des cadeaux glissés sous le sapin de la générosité. « En 2018, nous souhaitons manifester notre solidarité à l’égard des femmes victimes de violence et de leurs enfants avec l’association Solidarité Femmes 21 », prévient le site de la CPME Côte-d’Or.

Les dons sont gérés avec soin, ils doivent être adaptés à chaque situation. Le 25 au matin, une délégation du syndicat patronal se rendra aussi, comme tous les ans, à la Maison de l’enfance à Ahuy et à l’hôpital. « Nous sommes en contact avec le professeur Huet, il nous donne la liste des enfants que nous pouvons rencontrer », précise notre « enfoiré » de patron qui se retrouve régulièrement en compagnie de Sylvain Camos pour l’accomplissement de cette mission.

La solidarité étant transgénérationnelle, il arrive même à nos musiciens au gros cœur de visiter un Ehpad avec la complicité de Pierre-Henri Daure, de la Fedosad. En ces temps difficiles, c’est une petite musique qui fait du bien à tout le monde.

Laisser un commentaire