Global Geo News, nouvelle plateforme géopolitique « dijonno-internationale »

Global Geo News. Tel est le prometteur projet porté par un Dijonnais : une plateforme web 100% géopolitique internationale, regroupant de nombreux reportages vidéos, liée à une application prédictive de détection des « risques pays et sectoriels ». Tout pour contenter les entreprises ayant besoin d’analyses pointues.

Le grand reporter dijonnais Emmanuel Razavi (à droite, avec ses associés) en passe de lancer Global Geo News, une inédite application de détection des risques pays et sectoriels.

Par Pierre Charen

Global Geo News est une plateforme géopolitique en français et en anglais, destinée aux entreprises internationales en besoin d’analyses risques pays ou secteur (1).
Constituée d’un site internet de type Netflix donnant accès, via une cartographie interactive, à des grands reportages et des analyses risques sur le pourtour méditerranéen et le Moyen-Orient, Global Geo News offre aussi des outils intelligents telle une application prédictive mesurant le risque de déstabilisation d’un état ou d’investissement dans un pays ou un secteur économique donné. Le projet a reçu le label French Tech, et la société plusieurs distinctions internationales.

Un Dijonnais très proche de l’Orient

Parmi les membres fondateurs, on retrouve le Dijonnais Emmanuel Razavi. Grand reporter spécialiste du Moyen-Orient, ce baroudeur chevronné est diplômé de sciences politiques (il a notamment fait de la recherche en géopolitique). Côté terrain, il a vécu et travaillé en Afghanistan, au Qatar, en Espagne, et a sillonné pendant 20 ans le Moyen-Orient pour Arte, le Figaro Magazine, Valeurs Actuelles, M6 … Il est connu pour ses scoops sur Ben Laden, ou les Talibans, et la clairvoyance de ses analyses géopolitiques, régulièrement reprises par des sites tel Atlantico ou Politique Internationale. Il avait notamment détaillé dans ses ouvrages, dès 2004, la stratégie turque d’Erdoghan, l’expansion de l’organisation islamiste des Frères Musulmans, et plus récemment l’isolement du Qatar. Aujourd’hui à la tête de l’agence BEW qui détient la plateforme Global Geo News, il a conceptualisé le système du « récit géopolitique », et créé plusieurs programmes de télévision dédiés à la géopolitique.

« Lorsque j’étais en poste au Moyen-Orient, j’étais souvent sollicité par des directions risques de grandes sociétés pour mon expertise du terrain. J’allais dans des zones à hauts risques où leurs consultants ne pouvaient pas toujours se rendre… »

« Lorsque j’étais en poste au Moyen-Orient, j’étais souvent sollicité par des directions risques de grandes sociétés pour mon expertise du terrain. J’allais dans des zones à hauts risques où leurs consultants ne pouvaient pas toujours se rendre… Nous avons donc eu l’idée avec un ami patron de presse, Thomas Barbier, de créer une plateforme de data géopolitique et géoéconomique liée à une application prédictive des risques qui répondent à leurs problématiques. Le tout dans un temps record, et avec un point de vue franco-européen. Nous avons alors proposé à des reporters et des chercheurs de travailler ensemble, les premiers offrant leur expertise terrain, les seconds leur décryptage, pour diffuser du contenu visuel en complément de nos analyses. »

Marché bouleversé

Emmanuel Razavi est entouré de deux associés. François Perrier, un financier expert des marchés qui a créé ses entreprises de conseil et a mis en place pour le compte de ses clients plusieurs fonds d’investissement et de placement. Le second, Éric Doucet, a fait le tour du monde et a collaboré à la direction commerciale de plusieurs grands groupes internationaux. « Les marchés de l’information ont évolué, explique le premier. Si Global Geo News est un fournisseur d’analyses risques, de reportages et de décryptages, nos clients finaux ne sont pas des rédactions, mais des dirigeants d’entreprises et des spécialistes du risque, qui vont disposer d’un abonnement mensuel. C’est un modèle économique qui permet de générer des revenus de façon récurrente et donne aux reporters comme aux analystes de vrais moyens pour faire leur travail, le tout alimentant une base de donnée unique liée à l’application d’analyse des risques. »

Casting édifiant

« Avec nous, les entreprises vont disposer d’informations de niveau 1, qu’elles ne peuvent pas trouver via les systèmes anglo-saxons qui défendent un point de vue souvent similaire à celui de leurs gouvernements. Global Geo News va aussi devenir un outil indispensable pour les laboratoires de géopolitique et les grandes universités européennes qui ne peuvent plus prendre le risque d’envoyer leurs chercheurs dans des zones dangereuses. Car une bonne partie de nos reporters ont couvert des guerres. Ils savent donc travailler en milieu extrême, appareil photo ou caméra à la main, dans des conditions souvent complexes», ajoute Eric Doucet.

« Avec nous, les entreprises vont disposer d’informations de niveau 1, qu’elles ne peuvent pas trouver via les systèmes anglo-saxons qui défendent un point de vue souvent similaire à celui de leurs gouvernements »

Le casting de Global Geo News est assez édifiant. Il compte d’anciens collaborateurs de  la BBC, Arte, France Télévisions… On y trouve notamment un autre Bourguignon : Jean-Pierre Perrin, ancien chef du service Moyen-Orient de Libération, ou encore le géopolitologue français Alexandre del Valle.

«  Notre force, c’est d’avoir su recruter des spécialistes de tous horizons qui ne partagent pas forcément les mêmes points de vue, encore moins les mêmes idées en matière de politique internationale. C’était un préalable indispensable pour une information exigeante, non dogmatique et fiable. Nous travaillons aussi avec des chercheurs et des reporters originaires du Moyen-Orient, qui savent de quoi ils parlent, car ils ont la culture de cette zone et en maîtrisent les langues. »

Acte 2 en approche

La plateforme Global Geo News a déjà fait l’objet d’une première levée de fonds. Elle devrait être lancée au prochain trimestre, l’équipe finalisant son deuxième tour de table et la signature de contrats avec des industriels.

La version béta a été dévoilée en avant-première à l’occasion d’une présentation parisienne auprès d’un groupe d’investisseurs. Un événement se voulant discret à défaut d’être secret, dans lequel Dijon-Beaune Mag s’est faufilé. Nous y avons découvert une plateforme ergonomique, ludique et particulièrement réussie sur la forme comme sur le fond. Elle permet, par son système de consultation très simple, de se faire une idée précise d’une situation géopolitique ou économique en quelques minutes. Elle ne sera cependant destinée qu’aux professionnels du risque et aux entreprises.


(1) réalisées sur la base de données macroéconomiques, financières et politiques, ces analyses donnent une indication du risque de crédit moyen des entreprises d’un pays. C’est un outil précieux pour témoigner de l’influence potentielle d’un pays sur l’engagement financier d’une entreprise.

One thought on “Global Geo News, nouvelle plateforme géopolitique « dijonno-internationale »

  1. Communal
    01/07/2018 at 20:27

    Bonjour a tous, je me appel ronan communal et regarder, agir, aujourd’hui me parait necessaire

Laisser un commentaire