La pièce des Présidents adjugée à 230 000 euros

De façon assez surprenante, 230 000 euros ont été récoltés pour les deux pièces des Présidents. C’est bien, mais beaucoup moins que l’an passé (420 000 euros).

16h29. Début de la mise en vente de la pièce des Présidents, constituée d’un corton grand cru Clos du Roi et d’un meursault 1er cru Genevrières. L’offre, énorme, historique, tombe en une poignée de secondes : « 2,9 millions au téléphone !  » Erik Orsenna, extatique, fait monter les enchères.

La somme évoquée par l’Académicien est factice, naturellement, mais cette verve dit tout de son implication ainsi que celle de ses trois camarades présidents. « Les 200 premiers milles sont douloureux. Après, c’est plus simple ! », promet encore l’écrivain, qui mène les débats tandis que Pascal Elbé entonne un « joyeux anniversaire » en l’honneur de sœur Emmanuelle (disparue il y a dix ans). L’autre Emmanuelle, Béart celle-là, joue avec agilité de son anglais pour faire grimper les prix et aider la BAB dans son action pour l’hôpital Trousseau de Paris. Nathalie Baye, présente pour l’Institut Pasteur au côté d’Erik Orsenna, était l’autre atout féminin de ces commissaires d’un jour.

Malgré ces bonnes intentions, le compteur est resté bloqué à 230 000 euros, une somme coquette mais qui représente nettement moins que l’an passé. Adjugée à 16h41 par François Curiel, la pièce comportant les deux cuvées a été acquise par Albéric Bichot et Alaor Pereira Lino. Le duo beauno-brésilien s’était déjà illustré en 2017. Cette fois, « c’est Alaor qu’il faut applaudir, car il a mis 200 000 euros», a insisté le dirigeant de la maison Albert Bichot.

Laisser un commentaire