Le MuséoParc Alésia dresse la table à la romaine

Samedi 24 novembre, au MuséoParc Alésia, la Provençale Mireille Chérubini (Taberna romana) vous donne la recette pour manger à la romaine. Au menu, des ateliers de cuisine ouverts à tous et un banquet antique inspirés du célèbre maître-queux romain Apicius. Felix convivium (« Bon repas ») !

Sur la cuisine romaine, peu de sources fiables existent, puisque qu’un seul ouvrage complet a été conservé, le De re coquinaria de Marcus Gavius Apicius, figure de la haute société romaine et grand gourmet qui vécut sous le règne de Tibère au tournant de notre ère. D’autres informations sur les pratiques culinaires romaines nous sont parvenues, notamment à travers les livres de Pline l’Ancien. « La cuisine romaine antique est une cuisine méditerranéenne, donc à base d’huile d’olive, de miel, de vinaigre, de vin et de plantes aromatiques. À l’Orient, elle a emprunté deux principes, le sucré-salé et l’aigre-doux, ainsi que l’usage systématique des épices », dixit le latiniste Jacques André. Au-delà de ces grandes lignes, la reconstitution précise de recettes romaines constitue une autre paire de manche : les textes antiques se réduisent souvent à une liste d’ingrédients, sans indication de proportions ni temps de cuisson, et avec beaucoup d’imprécisions sur les quantités d’épices, d’herbes et d’aromates à utiliser.

Bienvenue à la Taberna romana

Sur ce constat, voilà plus de 20 ans que Mireille Chérubini s’est spécialisée dans la cuisine romaine. Arrivée pour tenir une buvette sur le site archéologique de Glanum, à Saint-Rémy-de-Provence, elle s’est rapidement orientée vers la restauration antique, au sens alimentaire du terme. « C’est avec les Romains que la cuisine est devenue la gastronomie », assure cette cuisinière très spécialisée qui, à force d’expérimentations et avec l’aide d’archéologues, a su faire revivre les plats de la Rome ancienne avec sa société Taberna romana (la « taverne romaine »), notamment à travers un service traiteur et des ateliers de cuisine.

Forte de cette expérience, la Provençale sera l’animatrice en chef des journées d’animation autour de la cuisine romaine organisées les 24 et 25 novembre au MuséoFab d’Alésia (lire encadré) : le samedi, un premier atelier culinaire gratuit est prévu pour apprendre à préparer un condiment inspiré du célèbre cuisinier romain Apicius, « une sauce froide préparée dans des reproductions de mortiers romains retrouvés dans le Rhône, avec 11 ingrédients dont des dattes, de l’huile d’olive, ainsi que différentes herbes et épices ». Cet atelier familial tournera en boucle toute la journée, chaque participant repartant avec sa préparation en pot pour la déguster ensuite à la maison, avec une viande blanche par exemple. Un second atelier gratuit est prévu le lendemain, qui visera à confectionner une « galette des athlètes », à savoir une galette de pain genre pita, fourrée avec une garniture de fromage frais, noix, figues et miel. Cette nourriture énergétique de base était notamment dispensée aux gladiateurs.

Porc mariné au vin et épeautre au romarin

Entre les deux, les plus gourmands pourront venir partager le samedi soir un vrai repas romain mijoté par Mireille Chérubini (25 €, réservation obligatoire). Au menu : quatuor de pois chiches, puis minutal (genre de ragoût) de porc mariné au vin, aux épices grillées et aux abricots avec de l’épeautre au romarin, pour finir par un assortiment de douceurs. Le tout arrosé de mirtites (vin rouge aromatisé aux baies de myrtes), d’absintites (vin blanc aromatisé aux feuilles d’absinthe) et de valetudo potio (jus de fruits à la cannelle). Apicius lui-même s’en serait léché les babines.

Plus d’infos sur www.alesia.com et réservations au 03.80.96.96.23


ET AUSSI

Le MuséoParc et le Musée & Parc Buffon proposent une soirée festive pour clore la superbe exposition autour du coq menée conjointement. Au centre d’interprétation, vendredi 30 novembre de 19h à minuit, un programme exceptionnel attend les visiteurs. Différents ateliers (origami, céramique, naturaliste) sont prévus, ainsi que des concerts et moments conviviaux autour d’un bon verre.
Le restaurant Le Carnyx proposera notamment un menu « coq au vin » à 15 euros (menu « petit burger » pour les enfants à 8 euros). Réservation indispensable et conseillée !

Laisser un commentaire