© Eva Faverjon

2019 fut une très belle année du coté d’Alise-Sainte-Reine, avec quelque 80 000 visiteurs. 2020 sera donc l’occasion d’un grand banquet pour fêter cela : la gastronomie et la réalité virtuelle seront le fil rouge de ce millésime. Son directeur Michel Rouger passe à table, avec un avant-goût des beaux jours.

Par Michel Giraud
Pour DBM80

Dans les cuisines d’Alésia

Du 4 avril au 30 novembre

L’exposition s’immisce dans les cuisines des habitants d’Alésia pour interroger la manière dont Gaulois et Gallo-Romains s’alimentaient. Vous saurez tout sur les ingrédients de base, sur les manières de cuisiner et sur l’art de la table dans l’Antiquité ! 
> « Sanglier gaulois, orgies romaines… Les idées reçues sont multiples autour de la cuisine antique. Ce qui est intéressant sur cette exposition, c’est qu’on va vraiment partir de ce qui a été découvert à Alésia, de ces arêtes de poissons, ses coquilles d’huîtres découvertes en fouillant dans les caves. Ce sera le point de départ de toute la construction. Les champs d’exploration seront multiples, d’autant qu’Alésia est un site où l’on peut parler aussi bien des Gaulois que des Gallo-Romains. On y associera même un clin d’œil contemporain avec des entreprises bourguignonnes, les Anis de Flavigny, SEB, Mulot et Petitjean, qui ont volontiers joué le jeu. On va aussi sortir des collections que l’on n’a pas vues depuis longtemps… » 

Nuit européenne des Musées

Samedi 16 mai

Les élèves du collège André Malraux de Dijon et le chorégraphe Antoine Arbeit (il sera en résidence au MuséoParc Alésia du 14 au 18 avril dans le cadre de sa nouvelle création, Système) associés dans une déambulation dansée dans les espaces du Centre d’interprétation. Une rencontre inédite entre le site, son environnement et l’écriture chorégraphique de ce jeune artiste régional.
> « Et ne ratez pas en soirée, la performance de Dario Rossi, batteur venu de Rome. Avec des objets de récupération (casseroles, gamelles… notamment puisque la gastronomie est la thématique 2020), il crée une musique techno surprenante et envoûtante. »

Musicales en Auxois

Jeudi 28 mai 

En avant-première de la 26e édition du festival de l’été en Auxois, Franck-Emmanuel Comte et le Concert de l’Hostel Dieu présentent Le Parnasse au féminin, de l’Italie à la France… Le programme est construit autour d’œuvres de compositrices des Lumières : opéra-ballet, pièces de musique de chambre… 
> « Une découverte du génie féminin, que les siècles et les habitudes sociétales ont largement contribué à faire oublier. »

© Sébastien Pitoizet

De Bello Gallico

Samedi 11 et dimanche 12 juillet 

Le temps d’un week-end, Gaulois, Romains et Germains investissent les abords du Centre d’interprétation pour faire revivre la guerre des Gaules. Avec la participation des troupes Pax Augusta, Teuta Arverni, Ave Bagacum, Limitis, Drungo, Mandubii, Inter vias et Les Portes de l’histoire.
> « Cette année, des cavaliers rejoignent les troupes pour des présentations plus spectaculaires ! »

Festival image sonore 

Jeudi 23 juillet

Trois concerts de musique classique et d’éléctro, deux grands mapping (projection monumentale, en photo ci-dessus) se posent devant le Centre d’interprétation. L’après-midi, sieste sonore sur le toit terrasse et en soirée, observation des étoiles. Pour découvrir le programme, direction imagesonore.net.
> « On essaie d’apporter beaucoup de variété, avec l’idée d’apprendre et de découvrir sous un angle original et de passer un bon moment en famille ou entre amis. On reste plus que jamais sur ce créneau en 2020. »

© Festival image sonore

Pax Romana

Samedi 15 et dimanche 16 août

Pendant deux jours, la ville gallo-romaine passe en mode sport et artisanat d’il y a 2 000 ans.
> « Il y aura des démonstrations dans une approche très interactive. Vous viendrez à la rencontre d’Acta pour vous initier à la gladiature et aux sports antiques. On a aussi programmé une soirée de cinéma en plein air autour d’Asterix, le secret de la potion magique de Louis Clichy et Alexandre Astier. »


Cap sur la 3D

© Ohrizon/Salisbury Archéologie

« C’est notre grande nouveauté pour 2020 : la création d’une application 3D pour découvrir les vestiges gallo-romains. Vous n’avez jamais vu l’Alésia gallo-romaine telle qu’on vous la propose aujourd’hui. Avec l’expertise d’archéologues, nous avons procédé à des élévations de bâtiments visibles aujourd’hui de manière très arasée sur le site des vestiges. On se replonge dans l’Alésia des IIe et IIIe siècles, une cité pleine de vie. On a reconstitué le théâtre, la basilique civile, le quartier d’habitation. C’est une immersion complète, pour la famille, avec des visions à 360° où l’on peut plonger dans les bâtiments et des petits jeux pour découvrir les métiers et les techniques de l’archéologie (en photo). Le petit plus de cette application, c’est qu’on a joué avec les ambiances. Si vous venez en hiver, les reconstitutions seront sous un décor de neige, si vous venez en été, ce sera en plein caniard. On a joué pour inciter les gens à avoir des expériences différentes s’ils reviennent dans l’année. »

Laisser un commentaire