Arthur Deballon, 26 ans, président des communicants de Bourgogne

Arthur Deballon est le nouveau président de CercleCom qui regroupe les communicants de la région. A 26 ans, le dirigeant d’AVS communication succède à Olivier Mouchiquel. Présentation et tweet interview.

Arthur Deballon

Arthur Deballon

Le 25 mars, suite à la démission pour raisons personnelles d’Olivier Mouchiquel, le conseil d’administration de CercleCom a élu à sa présidence et à l’unanimité Arthur Deballon, dirigeant d’AVS Communication, partenaire historique de l’association. Ce jeune entrepreneur de 26 ans, diplômé d’un DUT GEA (gestion des entreprises et administrations) à Dijon et d’une licence en communication à Paris, a fait ses classes chez KPMG à la direction de la communication corporate à La Défense puis en agence chez TBWA Consulting à Boulogne.

Mais Dijon est resté sa ville natale. Il y est très vite revenu régulièrement pour épauler sa famille d’entrepreneurs: son frère Pierre-Henri (le futur fondateur de weezevent.com) dans l’organisation de Dijon Vélotour, son père au sein d’AVS Informatique et AVS Communication. En 2010 il reprend les rênes de l’entreprise familiale, spécialisée en signalétique et impression grand format. Elle compte alors 10 salariés et a bien du mal à survivre. En 6 ans, Arthur Deballon la redresse grâce à de lourds investissements et renoue avec la rentabilité pour atteindre 2 millions de CA avec 17 salariés.

Ancien blogueur courtisé et repéré par le magazine Stratégies, il anime à ses heures perdues une émission économique sur la radio RCF consacrée à un acteur de l’économie locale dans le RDV Eco. Et répond à notre tweet interview. Moins de 200 signes par réponse… exercice accompli!

  1. Sommes-nous dans une région dynamique du point de vue de la communication ?
    Il n’y a pas de gros acteurs mais une multitude d’axes de communication. Parfois, dans le lot de ses missions, le chef d’entreprise devient le communicant. Là, nous intervenons.
  1. Tu as 26 ans: avantage ou inconvénient dans ce rôle de président ?
    Avantage, j’ai de l’énergie et des idées à offrir. J’ai déjà deux ans pour prouver.
  1. Les nouvelles technologies privilégient la forme sur le fond. Vrai ou pas vrai?
    L’image prend le dessus sur les mots dans les réseaux sociaux, mais la puissance du message est décuplée.
  1. La logique d’une territorialisation Bourgogne-Franche-Comté change-t-elle celle du CercleCom ?
    Forcément, les premiers rapprochements s’opèrent!
  1. Le déficit de Très Haut Débit par chez nous fait-il partie des préoccupations de l’association que tu présides?
    Pas du tout, nous ne sommes par le « cercletelecom »! 😉
  1. Tu dois vendre notre territoire (Bourgogne-Franche-Comté) en trois mots qui seraient…
    Savoir-faire, patrimoine, vivier.
  1. Blague à part, le petit monde de la communication qui est censé « communiquer » avec les autres, n’est-il pas le monde de l’entre-soi?
    Pas faux, à notre nouveau conseil d’administration de prouver l’inverse !
  1. Quelle est selon toi la campagne de « com » exemplaire de notre région ces dernières années? Y’en-a-t-il une seulement?
    Non pas qu’une, mais En Bourgogne il n’y a pas de touristes portée par Bourgogne Tourisme s’est par exemple donnée les moyens d’une visibilité européenne.

Laisser un commentaire