Beaune : grosse descente de douane pour la filière viti-vinicole

Ce jeudi 23 février, la Douane française fait étape à Beaune à l’occasion de son tour de France de la filière vins et alcools. Le but étant la libre circulation de l’information entre l’institution régalienne et les professionnels de la viticulture. Une descente pour casser les barrières.

© Clément Bonvalot

Beaune est la huitième ville-étape de ce tour original organisé par la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI), lancé à Paris en octobre dernier. Il y eut auparavant Narbonne, Aix-en-Provence, Gaillac, Bordeaux, Caen et Lyon. Cette amicale « descente » de douane à Beaune, capitale du négoce, semblait incontournable : rappelons qu’une bouteille de bourgogne sur deux est vendue à l’export dans 178 pays dont principalement les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon, la Belgique et Hong-Kong. Soit en volume, en 2015, l’équivalent de 80 millions de bouteilles, pour quelque 777 millions d’euros de chiffre d’affaires (source BIVB).

Autant dire que la bonne compréhension du rôle et des problèmes de chacun (l’instance de régulation d’un côté, les acteurs de la filière de l’autre) est essentielle au bon déroulement de cette économie.

Le 15 février, le tour avait fait halte à Lyon, dans le superbe bâtiment de la préfecture de région. 150 professionnels locaux du secteur vins & alcool s’étaient réunis pour l’occasion. © DGDDI.

Tables rondes et ateliers thématiques 

L’objectif de ce tour de France vise en effet à informer les professionnels du secteur sur les évolutions règlementaires et sur les mesures de modernisation mises en place par la douane pour accompagner les entreprises dans ces changements. Professionnels, fédérations, interprofessions, organismes de défense et de gestion, entrepositaires agréés, partenaires de l’export sont invités à participer à ces rencontres.

Au palais des congrès de Beaune, en présence du député-maire Alain Suguenot, la matinée sera organisée autour de trois tables rondes, dédiées au rôle de la douane dans la production viti-vinicole, aux dernières évolutions réglementaires, à la dématérialisation des formalités déclaratives et aux offres douanières pour favoriser les exportations.

L’après-midi sera consacré à trois ateliers thématiques sur les nouveaux téléservices de la douane, comme GAMMA (Gestion de l’Accompagnement des Mouvements de Marchandises soumises à Accise), CIEL (Contributions Indirectes en Ligne) et nCVI (Nouveau Casier Viticole Informatisé). Cette grande boucle des spécialistes s’annonce très enrichissante. Elle se poursuivra jusqu’à cet été à Angers, Lille, Strasbourg et San Giuliano, en Corse. Douze villes, et la boucle sera bouclée. Avec sur le chemin, on l’espère, quelques barrières de cassées.

Jeudi 23 février, de 9h à 17h au Palais des Congrès de Beaune
19 avenue Charles de Gaulle
Le programme complet de la rencontre à Beaune

Laisser un commentaire