Une 7ème édition pour le 7ème art version polar: Beaune a déroulé mercredi soir son tapis rouge pour recevoir les stars du Festival du film policier. Sous les paillettes, les joies du bon vin et de la convivialité. Et d’un hommage rendu à John Mc Tiernan. 

Festival Film policier Beaune 2015 © Clement Bonvalot-5

Photos: Clément Bonvalot

Emmanuelle Bercot, Elsa Zylberstein, Philippe Lelièvre, Stéphane de Groodt, Laure Marsac, Danielle Thompson et tant d’autres: les stars ont foulé le tapis rouge avant de prendre place dans la salle du complexe cinématographique de Beaune. Pour cette nouvelle édition du Festival du film policier, la capitale des vins de Bourgogne a repris ses airs de Croisette malgré une température plutôt fraîche.

La cérémonie d’ouverture a surtout permis de rendre un hommage solennel au réalisateur John Mc Tiernan (Predator, Piège de cristal, A la poursuite d’Octobre rouge, Last action hero, Une journée en enfer…) et à ses héros musclés. Très décontracté, peu loquace, le cinéaste s’en est tenu à quelques remerciements avant la projection du premier film, l’excellent Marshland de l’espagnol Alberto Rodriguez, déjà maintes fois primé par ailleurs.

C’est donc sur une sordide affaire de meurtres dans le contexte d’une Espagne profonde à peine émancipée du franquisme, que les yeux du jury présidé par Danielle Thompson se sont posés. La photographie particulièrement soignée de ce long métrage inaugural a placé haut le niveau d’un festival dont la singularité réside dans la cohabitation heureuse entre les célébrités et les vins de Bourgogne.

La projection à peine terminée, ce mélange des genres s’est en effet exprimé avec gourmandise dans le cadre du bastion des Hospices. Ne boudant pas le plaisir de goûter les propositions des chefs et des domaines présents, le petit monde du cinéma n’avait alors plus qu’à imaginer d’autres scénarios au contact des VIP invités au cocktail de lancement d’un événement désormais intimement associé à l’identité de la ville.

Beaune joue bien son rôle de festivalière et, sans suspense cette fois-ci, s’apprête à vivre quatre journées et soirées de « pipolisation » et d’intrigues.

Pour tout savoir de la programmation.

Laisser un commentaire