Chez les Fatien: art de vivre à la beaunoise

© Clement Bonvalot

© Clement Bonvalot

Un hôtel particulier à Beaune, la déco raffinée d’une maison d’hôtes à Dijon… dans son prochain numéro (sortie vendredi 7 février), Dijon Beaune Mag vous propose de belles demeures bourguignonnes qui révèlent chez leurs propriétaires un sens aigu de l’élégance et de l’art de recevoir. Afin d’aiguiser votre curiosité, jetons un coup d’oeil chez Martine et Raymond Fatien dont la maison d’hôtes vit passer la jeune Guigone de Salins.

Il aura fallu cinq ans à Martine et Raymond Fatien pour rénover selon leur goût cet hôtel particulier jouxtant une bâtisse délabrée mais possédant de superbes caves. Si les vénérables murs pouvaient parler, ils raconteraient que Guigone de Salins, future épouse du chancelier Nicolas Rollin et fondatrice avec son mari des célèbres Hospices de Beaune, passa ici une brève période de son enfance. Son visage est d’ailleurs gravé au-dessus de l’entrée de la maison privée des Fatien, rue Marey. La maison fut aussi  l’une des demeures du comte Liger-Belair, la maison de vins Jadot y hébergea des chevaux au rez-de-chaussée, du personnel à l’étage et du foin au grenier… La poulie, au dernier étage, rue Sainte Marguerite est là pour en attester !  

Quatre chambres « d’un luxe sans tapage »

© Clement Bonvalot

© Clement Bonvalot

A l’origine, le couple souhaitait en faire un hôtel mais afin de préserver le volume des pièces, les propriétaires ont préféré la formule maison d’hôtes. Résultat, ce sont aujourd’hui quatre magnifiques chambres qui accueillent les visiteurs de passage, souvent des étrangers qui y reviennent, charmés par l’accueil et la beauté des lieux. Et au confort, Martine et Raymond Fatien ajoutent le plaisir de la dégustation puisqu’ils partagent volontiers les plus beaux flacons du domaine de leur fils Charly: gevrey-chambertin, volnay, pommard sont ainsi proposés aux visiteurs en accompagnement de produits typiquement bourguignons. A retrouver sur leur site et dans le prochain numéro de Dijon-Beaune Mag

Laisser un commentaire