Combien de chauves-souris en Bourgogne?

Jusqu’à la fin du mois, les chauves-souris sont en période d’hibernation. Il est encore temps, pour chacun de participer à une grande campagne de recensement en Bourgogne à l’invitation de Bourgogne Nature.

petit_rhinolophe

« C’est la pleine saison de l’hibernation en ce moment. Il est important que chacun puisse nous signaler la présence de chauves-souris chez soi. Des individus prennent certainement refuge dans votre cave à l’abri de la lumière, de l’agitation et des variations de températures » indique Alexandre Cartier, chargé d’études à la Société d’histoire naturelle d’Autun.

Le cycle annuel des chauves-souris est en effet calé sur la disponibilité en nourriture et donc en insectes. Pendant l’hiver, ces petits mammifères limitent leurs dépenses énergétiques et entrent en léthargie. Cette période vitale les rend néanmoins très vulnérables. Chaque réveil engendre une dépense énergétique importante. Il est donc primordial de ne pas les déranger. Dès le retour des beaux jours, les chauves-souris reprendront leur activité de chasse et se dirigeront vers leurs sites de reproduction.

Comment les reconnaître?

Selon les espèces ou les individus, les chauves-souris arborent des stratégies différentes pour hiberner; elles ne sont pas toutes suspendues la tête en bas, certaines apprécient les cavités des murs et plafonds pour s’y blottir, certaines se regroupent en « grappes » et d’autres sont isolées pour passer l’hiver. Sachez qu’il existe 23 espèces différentes de chauves-souris en Bourgogne.

Les Petit rhinolophes et Grands rhinolophes se suspendent la tête en bas et en profitent pour s’envelopper dans leurs ailes pour limiter au maximum la perte de chaleur. Ce qui permet, en effet, de les reconnaitre facilement. A vous de jouer !

Avez-vous connaissance de la présence de ces petits individus chez vous, dans votre cave, votre grenier, pendant l’hiver? Vos observations sont importantes et permettent de participer à l’inventaire régional de la faune sauvage. Vous pouvez noter vos observations et commentaires, poster vos photographies si vous en avez, sur E-Observations, sur le site internet de Bourgogne-Nature (www.bourgogne-nature.fr). L’enquête est ouverte!

Photo: Petits rhinolophes de Ludovic Jouve.

Laisser un commentaire