Des jardins secrets aux secrets de jardins

Chaque année, début juin, voilà le temps des « Rendez-vous aux jardins ». En 2015,  l’opération choisit le thème de « la promenade ». L’occasion, de vendredi à dimanche, de dénicher des jardins secrets au bout du chemin, en même temps que les petits secrets qui se cachent derrière les bosquets. En voilà quatre en Bourgogne (un dans chaque département), qui dissimulent de vrais trésors et donnent rendez-vous aux visiteurs pour les divulguer.

 Par Julie Letourneur – Photos : D. R.

Jardin La Serrée Mesmont

Le jardin de la Serrée (21) 

La nature version romantique

A une trentaine de kilomètres de Dijon, le jardin du château de la Serrée à Mesmont a été conçu au XVIIIe siècle par Just Rameau, un parent du célèbre compositeur. Certaines plantes de l’époque ornent encore ce jardin à la française en palier où il fait bon se promener. Pour les amoureux, le jardin de la Serrée respire le romantisme avec ses petits ponts, son ruisseau, sa cascade… Les plus aventureux pénétreront dans sa grotte habitée de chauve-souris… Dans le verger, vous trouverez d’anciennes variétés de pommiers, de poiriers ou encore de pruniers. Ce vallon agrémenté d’un bassin affiche également un riche patrimoine bâti.

Si vous repérerez aisément la grande bâtisse, sa cour intérieure et la vieille ferme avec ses écuries, lancez-vous à la recherche de la chapelle, du lavoir ou encore du pigeonnier. Perdez-vous parmi les sapins d’Andalousie, les charmes et autres arbres à feuilles caduques en prenant les sentiers les moins fréquentés. Votre promenade vous conduira sûrement jusqu’au tunnel de verdure formé sous une allée de charmilles. Modifié au fil du temps et des envies des propriétaires des lieux, le parc est une invitation à la rêverie. Les plus cartésiens opteront pour la visite commentée préalablement réservée, tandis que les autres se laisseront emporter par leur imagination, entendant au loin les notes de Jean-Philippe Rameau.

Château de la Serrée, 21540 Mesmont – 03.80.23.62.91 – nicolas.jouffroy@orange.fr

cuy82

Jardin de Cuy (58)

Magique et bucolique

Il n’y a pas moins de quatre étangs dans ce jardin niché à quelques encablures de Nevers, aux portes du Morvan. Sur deux hectares, les propriétaires ont conçu un espace aux multiples identités qui incite à la curiosité et à la découverte. Ancienne résidence des seigneurs de Cuy, le domaine est installé au milieu des paysages bocagers typiques de la Nièvre. S’il ne faut pas manquer la demeure médiévale du XIVe siècle habillée d’une magnifique glycine aux tons mauves, c’est bien dans le jardin que se trouvent les secrets de ce domaine. Jeanne et Peter, ses propriétaires hollandais, ont entrepris de redonner vie à ce lieu en 2001. Presque quinze ans plus tard, le résultat escompté est bien là : un jardin au feuillage sombre, un ovale de graminées, un espace plus ou moins sauvage qui s’épanouit au rythme d’une liberté… bien ordonnée. A côté des rosiers, des tulipiers, de l’arbre à miel et de l’allée de cinquante chênes des marais, la perle du parc reste le cyprès chauve, plus que bicentenaire, sous lequel il fait bon se protéger du soleil. Au bord de l’étang, la petite maison de jardinier nous rappelle tout le travail qui se cache derrière cette beauté. Ici ou là, un banc invite à la contemplation avant de repartir en quête d’une fleur rare ou du lavoir. Le potager, que la maîtresse des lieux a voulu élégant, est également remarquable : ici, sur des bandes de terre et de gazon alternées, les légumes se mélangent aux fleurs, faisant cohabiter le bon et le beau.

Maison forte de Cuy, D160, 58110 Chougny – 03.86.84.41.50 – info@lejardindecuy.com

jardin_la_borde-2 copiejardin de la Borde (89)-1

Jardin de la Borde (89)

D’un siècle à l’autre

Leugny est une petite commune au sud d’Auxerre qui abrite en un même lieu un jardin unique, comme un pont entre les siècles. Il y a d’abord la demeure seigneuriale fortifiée (XIVe-XVIe siècles), la tour médiévale, le pigeonnier et le pavillon, eux aussi du XIVe siècle. Et puis, le temps nous rattrape avec une sculpture d’Anilore Banon à qui l’on doit notamment le monument d’Omaha Beach. Autre trésor de ce siècle, la serre-orangerie créée en 2011donne un style à la fois design et art déco au jardin. Pourtant, les plus beaux trésors cachés de cet endroit ne sont pas dans les bâtiments, mais bien dans les plantes. Sur sept hectares, la propriétaire s’est efforcée de créer un parc divisé en six parties. Immanquable, l’arboretum réunit une cinquantaine d’essences. La promenade se poursuit par l’allée de tilleuls qui relie les bâtiments au petit bois et à l’étang. Au cœur du jardin à la française, tel un cloître végétal, un carré en fer forgé couvert avec des charmilles protège des regards les amoureux échangeant un baiser. Dans le parc, on admire et on s’interroge sur le travail de taille des buis qui prennent une centaine de formes différentes. Plus loin, la roseraie apparaît comme une beauté révélée aux yeux des visiteurs chanceux. Mais le jardin de la Borde a d’autres créations dans son sac : disséminées dans cet espace de verdure, des œuvres d’art contemporain, sculptures et autres installations, trouvent leur place au milieu de cette nature maîtrisée. Si le charme du jardin a opéré, peut-être vous laisserez-vous tenter par un séjour prolongé dans les chambres d’hôtes d’exception que compte aussi la propriété. Verdure à proximité et services haut de gamme assurés.

La Borde, 89130 Leugny – 03.86.47.69.01 – contact@la-borde.eu

Jardins de la BouthièreLes jardins de La Bouthière (71)

Le jardin c’est la santé

En Saône-et-Loire, les jardins de La Bouthière s’étendent sur quatre hectares autour d’une belle demeure du XVIIe siècle. Inspirés des jardins anglais, ils offrent trois univers distincts. Les propriétaires ont pensé un endroit qui croise le goût pour les fleurs de Madame et le respect de Monsieur pour les arbres. Ainsi, on découvre des roses et des pivoines en tous sens : pas moins de 250 rosiers de 80 espèces différentes offrent une profusion de couleurs, qui se mêle à merveille à la cinquantaine de sortes de pivoines et aux vivaces entourant cet espace imaginé par Madame. Plus loin, Monsieur a restauré un jardin verdoyant où les feuillages jouent de leur texture tout en proposant un contraste de couleurs. Dernier univers, le potager à l’ancienne, un véritable conservatoire botanique où le visiteur se met en quête de légumes oubliés et, dans la pépinière, d’essences rares. Entre platanes bicentenaires et sequoias, le secret ultime de ce jardin relève d’une toute autre dimension puisqu’il s’agit de générosité. Le lieu ouvre ponctuellement ses portes et reverse l’intégralité des entrées à l’association Jardins et Santé (www.jardins-sante.org) qui utilise ces fonds pour aider maisons de retraite et hôpitaux à créer des jardins thérapeutiques adaptés à leur public. Les patients ou résidants pourront ainsi, à leur tour, construire leur jardin et y dissimuler leurs secrets…

Jardins de la Bouthière, 71940 Chenoves – 06.64.47.21.40 – sylviedeshayes@yahoo.fr

 

Capture d’écran 2015-06-02 à 12.44.37

Rendez-vous aux jardins en Bourgogne

Les 5, 6 et 7 juin prochain, des jardins remarquables et d’autres qui méritent d’être remarqués ouvrent leurs grilles dans le cadre des « Rendez-vous aux jardins ». C’est l’occasion de se promener dans des lieux souvent gardés secret, des jardins qui invitent à l’évasion des sens. Pour cette 13e édition, 2 300 parcs et jardins (dont une petite centaine en Bourgogne) s’animeront partout en France autour du thème « La promenade au jardin ».

* Plus d’infos auprès de la Drac Bourgogne au 03.80.68.50.50 – programmes complets région par région sur http://rendezvousauxjardins.culturecommunication.gouv.fr

Laisser un commentaire