Dijon-Beaune Mag infiltre les associations

Rien que dans le 21, on compte 18000 associations portées par les bénévoles, ou « bien volontaires » si on se réfère à l’origine du mot. En cette fin d’année où l’on a besoin de tout le monde, Dijon-Beaune Mag a joué les infiltrés dans le premier des réseaux sociaux.

DBM47-01-COUV

Avec 18000 associations recensées, la Côte-d’Or n’échappe pas à cette dynamique très française qui fait du bénévolat et du don de soi le premier des réseaux sociaux, bien avant les facebook et autres tweeter. Dehors quand il fait froid, le dimanche sur un terrain de foot, la nuit pour mener à bien le spectacle, on ne triche pas. Pour que le résultat soit collectif et que le peuple en profite, l’action associative est d’abord anonyme et individuelle.

A tous ces « bien volontaires » engagés dans le secours de autres, serviables et toujours disponibles, Dijon-Beaune Mag dédie ce numéro de fin d’année. Car quoiqu’on en dise, et encore plus en période de crise où les repas de la solidarité se distribuent plus sûrement que les primes de vacances, il faut remercier le ciel ou qui vous voudrez de ce que nous apportent ces hommes et ces femmes qui trouvent leur grandeur dans l’humilité. Ce qui nous change avantageusement du bling-bling ambiant.

Autant de bénévoles en action c’est, de fait, une économie en marche. Grâce à celles et ceux qui donnent de leur temps, le spectacle continue, la vie s’adoucit, la connaissance se répand et des gens gagnent leur vie. Ces gens se nomment fournisseurs, artistes, sportifs professionnels, techniciens, agences de communication, etc. Ils gravitent autour des événements et des actions de solidarité qui ne seraient rien sans les bénévoles.

Le réseau associatif est créateur de richesses, au sens économique du terme. Dans le 21, près de 15000 emplois sont directement liés à son fonctionnement. Facebook peut aller se rhabiller: rien ne détrônera jamais la chaleur d’une relation humaine, la force d’une communauté qui se retrouve sur le terrain, dans un engagement commun et réel.

Alors, elle est pas belle la vie sous le soleil de la Loi 1901?

Dijon-Beaune Mag est distribué gratuitement sur 500 points en Côte-d’Or.
On peut aussi le feuilleter sur internet.

Laisser un commentaire