Vendredi 20 mai, le Palais des expositions de Beaune se transformera en une immense discothèque pour y vivre sa « Folie des années 80 ». Sur la piste: Cookie Dingler, Jean-Pierre Mader, Début de Soirée et Emile et Images. Côté cœur, la soirée se fera au profit de « Une lame pour courir ».

la folie des annees 80

La Cabotte renoue avec la grande tradition perdue des concerts populaires. On se souvient de Johnny et Cloclo au Théâtre de Verdure dans les années 60, des grands plateaux du Kiss « originel’. Aujourd’hui, Beaune n’a plus de salle de spectacle d’une capacité de plus de 500 places. A l’exception du Palais des Congrès que personne n’utilise ainsi…

Au croisement de la dance music et du disco, ces années 80-là ont vu passer des shooting stars (étoiles filantes), mais aussi des chanteurs et musiciens restés en haut des hit-parades jusqu’à en devenir mythiques et tous unis pour faire danser les jeunes « jusqu’au bout de la nuit ».  30 ans plus tard, le public est toujours là. Il n’a rien oublié de la « femme libérée » de Cookie Dingler, de la « nuit de folie » de Début de Soirée, du « Macumba » de Jean-Pierre Mader et de « Démons de minuit » d’Emile et Image. 30 ans plus tard, ce public en veut encore, les retrouvera dans une énergique communion nostalgique. Quitte à « contaminer » les deux générations qui suivent.

Pourquoi « Une lame pour courir » ?

Initiée par l’association Entr’Aide, l’opération Une lame pour courir entend offrir à des enfants amputés de sauter, gambader avec des copains ou courir avec des concurrents en compétition pour continuer à sentir le vent de la vie et le souffle de la liberté, en leur fournissant des lames high-tech en fibre de carbone comme celles qu’Oscar Pistorius a médiatisées aux Jeux paralympiques de 2004 à Athènes pour les adultes.

L’idée conductrice du projet a été de financer pour la France des lames de course pédiatriques pour en équiper les prothèses d’enfants de 6 à 16 ans et les faire passer d’un enfant à un autre en fonction de leur croissance. Quand la maman de la petite Lou, à l’occasion du semi-marathon de Nuits-Saint-Georges a présenté son association, toutes les personnes présentent ont souhaité s’associer à cet élan de solidarité amorcé avec Marie-José Perec triple championne olympique et double championne du monde de 200 et 400 m,  à l’occasion de la Vente des vins des Hospices de Beaune l’année précédente….

Plus d’informations sur le site de l’association La Cabotte.

Réservation de places pour la soirée sur le site de l’office du tourisme de Beaune.annees 80 la cabotte

Laisser un commentaire