Gaston, l’escargot phénomène

Gaston est un escargot rapide comme l’éclair. En un an, la création du serrurier Begin à Is-Sur-Tille est devenue une star emblématique de la Bourgogne.

gaston-escargot-c-trait-de-caractere

Depuis un an, un petit vent de folie s’est emparé de la serrurerie artisanale qu’Hervé Begin et son épouse dirigent à Is-sur-Tille en Côte-d’Or. C’est là que Gaston a vu le jour, presque par hasard: « Je cherchais en fait un exercice à confier à mon apprenti, pour lui apprendre à rouler, à cintrer. J’avais pensé à un blason de la Bourgogne, mais au final ça me paraissait compliqué à réaliser. Alors j’ai imaginé un escargot. »

Le résultat est plutôt sympa, et les Begin décident d’en faire une petite série pour offrir à leurs clients en fin d’année. C’est sans doute à ce moment-là que le déclic s’est produit: « J’avais exposé des modèles à l’entrée de mon atelier, et dès que quelqu’un venait, il me demandait si l’escargot était à vendre! Alors on a décidé d’aller un peu plus loin. »

Beaucoup plus loin même. Aujourd’hui, les demandes affluent, le bouche-à-oreille fonctionne à plein régime. Pas une semaine sans que Véronique ne reçoive un coup de fil, une visite. « J’ai développé plusieurs tailles, enchaîne Hervé, je multiplie les couleurs aussi, du martelé verni, du bleu, du rose, du vert, du jaune, on peut même le personnaliser avec des stickers. Nous avons fait un petit trou sur le dessus de la pièce pour mettre une bougie, un pot de fleurs, des crayons. Bref on fait ce que l’on veut avec Gaston. En ce moment, je reçois par exemple beaucoup de coups de fil d’hôteliers, de restaurateurs bourguignons qui veulent mettre Gaston sur leur table. Les particuliers eux en font cadeau lorsqu’ils partent à l’étranger ou dans d’autres régions. »

Les Begin viennent de lancer un site de vente par internet. La toile qui a joué un rôle essentiel dans la folle aventure du petit escargot en fer roulé: « Facebook a développé la notoriété de Gaston à une vitesse folle. Nous avons lancé un concours de photos, et tout de suite nous avons fait le buzz. Aujourd’hui, on emmène Gaston partout, à la plage, dans les vignes, dans un avion, sur la Muraille de Chine, dans une moissonneuse, à New York. Avec Gaston, on s’amuse, enchaîne Véronique, presque étonnée de l’ampleur du phénomène. »

« Nous ne nous attendions pas à en vendre, sourit son mari. Nous avons des clients jusqu’en Suisse, en Belgique. Et Gaston fait plus que jamais partie de notre quotidien. J’ai réorganisé le planning de l’atelier pour pouvoir en fabriquer régulièrement des séries. Nous avons déposé un brevet, et nous avons de plus en plus de relais de vente dans la région. »

Autant dire que l’aventure ne fait que commencer!
www.gaston-escargot-bourguignon.fr

Laisser un commentaire