Hep sommelier! Crémant de Bourgogne, le noir et le blanc

Un blanc de noirs avec des œufs en meurette ou des escargots, vous y avez déjà pensé? Et une langoustine avec du blanc de blancs? Christophe Ginès remet en perspective la diversité aromatique des crémants de Bourgogne. A chacun sa façon de bien « buller » l’été.

fond_vin_cremantbis© Caves de Lugny

« Un crémant blanc de blancs est un crémant issu de raisins à peau blanche et jus blanc. Pour un crémant de Bourgogne nous parlerons de cépage chardonnay mais pas forcement à 100%. Il est en effet possible d’y ajouter de l’aligoté, donc de créer un assemblage tout en restant blanc de blancs. Ce dernier a généralement des arômes de fleurs blanches, agrumes voire pomme verte puis, avec le temps, des notes de toasté, légèrement brioché. Ses compagnons favoris? Gougère, feuilleté croustillant, belle langoustine, saint-jacques, poisson grillé, volaille juste crèmée mais aussi foie gras et quelque joli dessert à base de fruits secs ou confits…
Un crémant blanc de noirs est issu de cépages à peau noire et jus blanc tel le pinot noir en Bourgogne. Il a plutôt des notes de petits fruits rouges comme la cerise, le cassis mais aussi la framboise. Avec le temps il prend de la structure et des notes d’épices à pain d’épices. Parfait à servir avec une belle charcuterie, du jambon persillé et même des escargots de Bourgogne ou des œufs en meurette! Pensez à profiter de l’été pour découvrir de beaux produits tel un de ces deux crémants. »
A chacun sa façon de « buller ».

Laisser un commentaire