Les vins de la Saint-Vincent 2015 selon Jacky Rigaux

Le choix de l’appellation « bourgogne » pour une Saint-Vincent 2015 qui se jouera dans le « fief » de la vie cistercienne, entre Vougeot et Gilly-les-Citeaux, est des plus judicieux. Jacky Rigaux le confirme en commentant pour dijonbeaune.fr et en avant-première les six vins d’une proposition aussi humble dans ses choix, qu’exceptionnelle en bouche.

dégustation saint vincent 2015 - Vougeot © Clement Bonvalot-5

Par Jacky Rigaux
Photos: Clément Bonvalot

« Pour le première fois, l’appellation régionale « bourgogne » est à l’honneur à la Saint-Vincent Tournante. Vougeot a son grand cru, mais aussi son appellation régionale « bourgogne ». Gilly-Les-Cîteaux ne possède que des aires d’appellation en cette dernière. L’occasion de rappeler que 52 % du volume des vins de Bourgogne relève de cette AOC générique. Alors, le comité d’organisation a osé la mettre en vedette. Excellente sélection qui chante la gloire des terroirs bourguignons dès l’entrée de gamme!

• Bourgogne aligoté 2013
Belle robe or pâle, joli nez floral et fruité, attaque souple et tonique dans le même mouvement, élégante présence en bouche, on entre de plein pied, avec cette entrée de gamme, dans la belle Bourgogne du vin plaisir, un vin à la sapidité évidente.

• Bourgogne blanc 2013
Le cépage chardonnay est celui des plus grands vins de Bourgogne. En cette appellation régionale, il en chante l’exquise complexité en terroirs de Côte de Nuits, avec une belle robe dorée, de jolis parfums fruités, une petite touche d’épices, et une bouche ronde à la texture délicate. Le terroir argileux lui confère cette belle ampleur, sculptée par une belle vivacité, qui se prolonge longtemps en nos palais gourmands.

• Bourgogne coteaux bourguignons
Nouvelle appellation en terroirs de Bourgogne, cette entrée de gamme en robe rubis clair, éclatante, brillante, limpide, séduit non seulement l’œil, mais le nez stimulé par des évocations de fruits rouges, et la bouche éveillée par une attaque vive, nette, franche et souple, qui se prolonge par une consistance très agréable et une belle viscosité qui fait saliver à merveille. Un vin plus croquant que mordant, qu’on déguste avec un plaisir immédiat et évident!

• Bourgogne 2013
Belle robe profonde, limpide, brillante, qui laisse place à un nez au fruité généreux. Belle attaque, belle consistance, texture étirée qui se prolonge longuement et intensément. Les tannins sont bien présents mais s’expriment sur une jolie viscosité qui fait agréablement saliver. Equilibre et intensité, c’est un vin d’énergie qui vivra sans problème au-delà de la Saint-Vincent !

• Bourgogne 2012
La robe évoque le rubis et la pivoine. Le nez est discret mais complexe, sur les fruits frais, et une touche de bourgeon de cassis. Tendre, souple, avec des tanins bien fondus, ce vin est construit en finesse et en élégance. Il manque un peu de la générosité du millésime 2012, avec une finale sur une légère amertume. Joli vin cependant.

• Bourgogne 2011
Issu du beau terroir de Gilly-les-Cîteaux, ce vin exprime parfaitement son millésime, et son origine Côte de Nuits ! Belle attaque, belle chair gourmande, de la longueur, une bonne persistance aromatique, ce vin nous donne du plaisir et de l’émotion… Il illustre parfaitement que le vin a été créé pour activer le plaisir d’être, et le plaisir d’être ensemble… ce qui correspond parfaitement aux valeurs de la Saint-Vincent Tournante initiée par l’illustre Confrérie des Chevaliers du Tastevin, fer de lance du bien vivre à la bourguignonne… »

Laisser un commentaire