Lobo: la série « SF » 100% bourguignonne

Lobo3

 

Une ambitieuse série de science-fiction tournée en Bourgogne, comme dans les carrières de Comblanchien, par des Bourguignons. Cela est bien réel et le projet s’appelle « Lobo ». L’initiative en revient à l’association auxerroise Lèche Bobines, associée à une équipe de professionnels et d’amateurs passionnés de cinéma. Le pilote est déjà disponible sur le net avant la production de la saison1.

Nous sommes en 2317. Basile, venu de notre époque, se retrouve embarqué sans trop savoir comment au beau milieu d’une lutte opposant la Sardine, une politicienne haut placée, manipulatrice et dangereuse, à un groupe de rebelles. Sur son chemin Basile va croiser des Lobos (des créatures mi-homme mi-machine), des goules (humains devenus immortels suite à une exposition à des radiations) et d’autres personnages de 2317… Voilà pour le « pitch » de cette série bourguignonne de science-fiction post-apocalyptique dont la moitié du pilote est disponible sur le net depuis début mars. Passé le long générique, on est d’emblée plongés dans la faille qu’est la vie de ce mystérieux héros happé par une créature cauchemardesque et dont les souvenirs évoquent le meurtre d’une femme… L’aventure Lobo et un extrait du pilote sont à suivre sur la page facebook de la série.

Aux commandes de ce projet ambitieux dont l’univers se réclame aussi bien de Retour vers le Futur, Blade Runner, Battlestar Galactica que d’une esthétique digne d’un album d’Enki Bilal, Paul Gourault (réalisateur, co-scénariste et monteur), secondé par Guillaume Pillot (co-scénariste et premier rôle) et Jean-Baptiste Fauconnier (directeur de la photographie et responsable des effets spéciaux). Lobo est tourné entièrement en Bourgogne: différents décors naturels, comme les carrières calcaire de Comblanchien, la ferme moyenâgeuse du Leuzeu ou encore le barrage de Grosbois, ont été et seront à nouveau utilisés pour le tournage.

L’objectif aujourd’hui est de parvenir à produire la série. En parallèle, la préproduction de la saison 1 a commencé. Celle-ci sera composée de 10 épisodes de 10/12 minutes et le tournage débutera à l’automne 2014. Preuve du professionnalisme affiché, l’équipe de plasticiens (accessoiristes, maquilleuses, costumières, décorateurs…) s’est renforcée à la suite du pilote.
La pré-production de la saison 1 suit son cours, entre écriture (trois épisodes sur dix sont finalisés), casting (arrivée, entre autres, du comédien dijonnais Jacques Ville (vu dans Hero Corp), Brice Fournier (Kadoc dans la série Kaamelott, les films L’exercice de l’état, A l’origine, ou Les saveurs du Palais).

Au final, c’est une belle dynamique qui s’affiche, entre l’école de cinéma à Beaune portée par Claude Lelouch, le festival du film policier, les projets comme Lobo ou Noir (avec Daniel Fernandez)… et si la Bourgogne s’imposait définitivement comme le laboratoire du cinéma français?

Laisser un commentaire