Jérôme Robart, alias Nicolas Le Floch sur France 2, est un néo-morvandiau convaincu. À Saint-Germain-de-Modéon, où l’acteur est installé, il lira en plein air L’Homme qui plantait des arbres de Giono. À découvrir du 6 au 16 août. 

Jérôme Robart entre les arbres du Morvan. © JEAN-LUC PETIT

« Pour que le caractère d’un être humain dévoile des qualités vraiment exceptionnelles, il faut avoir la bonne fortune de pouvoir observer son action pendant de longues années. Si cette action est dépouillée de tout égoïsme, si l’idée qui la dirige est d’une générosité sans exemple, s’il est absolument certain qu’elle n’a cherché de récompense nulle part et qu’au surplus elle ait laissé sur le monde des marques visibles, on est alors, sans risque d’erreurs, devant un caractère inoubliable. »

Tels sont les premiers mots de L’Homme qui plantait des arbres (1953). Forcément, par les temps qui courent, les écrits de Jean Giono prennent une saveur différente. Jérôme Robart, connu pour avoir incarné le commissaire Nicolas Le Floch dans la série du même nom, a voulu en extraire le sel et en faire profiter à tout le monde. C’est en soit une bonne idée. Installé à Saint-Germain-de-Modéon, amoureux du Morvan et de sa culture comme il l’indiquait dans Bourgogne Magazine n°62, il avait commis une première pièce de théâtre, Le Lait de Marie, histoire d’une nourrice bien d’ici.

Jérôme Robart dans le Morvan
Jérôme Robart est tombé amoureux du Morvan et de sa culture, au point de s’installer à Saint-Germain-de-Modéon et de s’investir dans l’animation culturelle locale. © JEAN-LUC PETIT

Un festival en Morvan repoussé en 2021

« Un magnifique moment de théâtre, de générosité et de partage. Nous étions dix acteurs, tous bénévoles, et avons réuni sur cinq dates plus de 750 personnes. Nous avons joué à guichets fermés, des bénévoles prolongeant la générosité de notre geste par le leur. Un cycle vertueux était né. Tout nous encourageait cette année à continuer, à voir les choses en plus grand. Ainsi nous avions prévu de créer un petit festival de théâtre, d’y jouer quatre pièces en différents endroits du village et non plus cinq jours mais dix. Mais cette incroyable crise mondiale en a décidé autrement », retrace l’acteur et metteur en scène, qui a très vite reporté les festivités en 2021 pour finalement faire jaillir du vide un « projet simple et beau à (s)es yeux ».

« Si chacun pouvait partir avec un petit quelque chose à l’âme à l’issue de ces lectures, j’aurai gagné mon pari et serai pleinement dans ma mission de passeur de textes », écrit encore Jérôme Robart dans la présentation de ces rendez-vous contés. La sincérité de la démarche est déjà la promesse d’une douce soirée. Cela mérite le déplacement à Saint-Germain-de-Modéon, sous la protection des vieilles branches du Morvan. Giono lui-même n’aurait pas dit autre chose. 


Tous les jeudis, vendredis, samedis, dimanches à 19h30, du 6 au 16 août 2020 – Place de la mairie à Saint-Germain-de-Modéon. Lecture en plein air par Jérôme Robart suivie de lectures libres au gré des soirées et des invités. Exposition de peintures de Pierre Labrousse, peintre du Morvan, chaque soirée de lecture. Port du masque recommandé. Buvette. Places assises limitées.

En cas de mauvais temps, la soirée sera annulée. Participation au chapeau destinée au financement du festival de théâtre reporté à août 2021. Réservations auprès de l’OT de Saulieu : 03.80.64.00.21.

Laisser un commentaire