Nuits-Saint-Georges « décroche » le million!

Un artiste bourguignon de 54 ans, une 54ème édition florissante: tout était réuni pour que la Vente des vins de Nuits-Saint-Georges « décroche » le pompon, à savoir le million d’euros aux enchères. Retour en images sur un bien joli millésime nuiton.

381

Photos, Alain Gérard

Florent Pagny est un chic type et ça se voit. Avec lui, pas d’esbrouffe, rien que des mots simples et le plaisir d’être ensemble. Son passage à la maison de retraite, bénéficiaire promise d’une grande partie du résultat exceptionnel de cette vente 2014, en a fait la démonstration. Sincèrement touchés par sa venue, les pensionnaires d’une autre génération ont repris d’une seule « voice » l’un de ses tubes, montrant ainsi leur affection pour l’artiste.

Au château du Clos de Vougeot, le dimanche, avant que les enchères ne montent, on l’a avant toute chose entendu parler de son engagement au côté de l’association ELA (Association Européenne contre les Leucodystrophies), rendant hommage en passant à celui qui a largement fait aussi sa part du travail avant lui, Zinédine Zidane.

« Nous utilisons notre célébrité pour attirer l’attention sur cette cause », résume Florent Pagny. Au bonheur de pouvoir servir ELA, le chanteur ajoute sincèrement celui de revenir sur ses terres bourguignonnes. Pourtant, entre un The Voice, une nuit des vignerons bien vécue le samedi soir si ‘lon en croit son voisin de table le maire Alain Cartron, et une répétition le soir-même de son prochain spectacle à Bordeaux, il aurait pu en rajouter.

3000 coureurs dans les vignes

Mais non, car ce week-end de la Vente des vins a été placé sous une bonne étoile, entre sérénité et efficacité. Déjà, le samedi, avec 3000 participants, le semi-marathon de Nuits-Saint-Georges a confirmé que, d’année en année, la côte viticole est une terre promise pour le dépassement de soi et pour courir entre les vignes. Alain Barochi, son président, en avait presque la larme à l’œil.

Lors du repas de gala au château de Gilly quelques heures plus tard, dans un élan qu’on lui connaît, Christian Delin, président de l’association La Cabotte organisatrice du Salon du chocola, s’est lancé un nouveau défi: celui de réunir en un an la somme équivalente au produit de la pièce de charité du lendemain, pour accompagner l’association qui finance des lames pour enfants amputés des jambes.

Personne n’a donc été surpris le jour J quand, avec un peu d’avance sur le programme, la bougie des enchères a mis en lumière la générosité des acheteurs. La pièce de charité se maintient ainsi à 37000 euros (soit 1000 euros de plus que l’année dernière) alors que la vente, poussée par des volumes plus importants et un contexte favoarable, explose littéralement pour franchir la barre du million d’euros, 1050700 euros exactement (contre « seulement » 737000 en 2014).

Une 54ème édition, un artiste âgé de 54 ans… peut-être avons-nous là un chiffre porte-bonheur avec le 54?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire