Semi-marathon de Beaune: la solidarité et la fête au bout de la course

Jason Lamy-Chappuis sera le parrain de cette nouvelle édition du semi-marathon qui, une fois la course finie, se met au diapason de la générosité beaunoise. Avec une soirée de gala au château de Meursault, une réunion festive et caritative où le sport et l’entreprise se retrouvent au profit du monde associatif, sur fond de grands crus bien sûr. 

Par MicheL Giraud
Photo : Jean-Luc Petit

Capture d’écran 2015-10-14 à 14.08.33

Vincent Latour, vigneron de Meursault, devant la mairie de sa commune.

« L’idée était vraiment de coller à la Vente des vins, en apportant notre contribution dans ce vaste élan de solidarité qui s’empare de la ville pendant deux jours » explique Philippe Dupont, cheville ouvrière du semi- marathon de Beaune. Ainsi, quelques heures à peine après l’arrivée de la course reine, 450 convives se retrouvent chaque année au château de Meursault. Autour de la table, on retrouve pêle-mêle des partenaires, des bénévoles, des personnalités, des élus, certains athlètes également… tous rassemblés pour partager un moment de plaisir et soutenir une bonne cause tout à la fois.

Jéroboams

En cuisine, c’est Laurent Peugeot, le chef étoilé de Pernand-Vergelesses qui régale! La confrérie des Goûteurs de fond se charge d’introniser – au corton grand cru s’il vous plait! – les vedettes de la soirée. Dans la salle, c’est le parrain de l’épreuve qui assure le spectacle: « C’est à lui que revient l’animation de la vente aux enchère que nous organisons en marge de cette soirée de gala. Chaque année, nous apportons un peu d’aide à deux associations, une locale et une nationale, auxquelles nous reversons l’intégralité de la vente de deux jéroboams de nos meilleurs crus. »

Ce vin est gracieusement fourni par deux vignerons de Meursault partenaires, Fabien Coche et Vincent Latour: « On a commencé en tant que simples signaleurs sur la course, se souvient ce dernier. Et puis on a commencé par donner quelques bouteilles… Aujourd’ hui notre implication est totale. » Ainsi, les deux viticulteurs fournissent les deux précieux flacons de la solidarité, mais ils accueillent aussi les athlètes, dans leur cave au lendemain de la course: « C’est un moment très convivial, rapporte Vincent Latour. Le dimanche matin, en fonction de leur état de fraîcheur, les plus courageux nous rejoignent pour un moment de partage! On peut être une vingtaine, comme une quarantaine, ça dépend. On déguste, on échange, et on finit toujours par sortir deux, trois grosses bouteilles de derrière les fagots! »

Après Marie-José Pérec en 2014, c’est Jason Lamy-Chappuis qui endossera cette année le rôle de parrain de ce grand week-end de sport et de bienfaisance. Le Jurassien, champion olympique, multiple champion du monde, porte-drapeau de la France à Sotchi en 2014, a longtemps régné en maître sur le combiné nordique. Aujourd’hui, retiré des circuits, c’est avec enthousiasme qu’il a accepté l’invitation des dirigeants beaunois. Mieux encore, il a souhaité participer à l’épreuve et partagera les petites routes du vignoble avec les autres coureurs pour mieux s’imprégner de la richesse de l’événement.

 

Laisser un commentaire