Le dernier jour d’Albert Camus

© D.R.

© D.R.

Le 4 janvier 1960, Albert Camus mourait dans un accident de voiture à Villeblevin dans l’Yonne. Bourgogne Magazine s’est rendu dans le village où la mémoire de l’écrivain, dramaturge, philosophe pacifiste et révolté est encore vivace. Retrouvez à partir de la mi-janvier dans le numéro 37 de Bourgogne Magazine le récit des dernières heures d’Albert Camus dont voici en avant-première un extrait…

Sur la N5 que les Parisiens empruntent pour rentrer de province après les fêtes de fin d’année, une rangée de platanes. Contre le tronc de l’un d’eux, la carcasse disloquée d’ une Facel Vega FV3B immatriculée à Paris. Sous le choc, la luxueuse voiture a littéralement été coupée en deux. Dans l’asphalte, un sillon de plus de 60 mètres s’est creusé sous le frottement d’une jante qui s’est comprimée. Déjà, des curieux se pressent ; les gendarmes commencent à rassembler les objets épars autour des débris, examinent un pneu…

Sur un film de l’ORTF tourné sur les lieux de l’ accident, on voit passer entre les silhouettes une Borgward 1951. A son bord, Louis Gaillard, son épouse Suzanne et leur fils Jean-Louis âgé de 13 ans et demi. Ils viennent de passer les fêtes dans la maison familiale du Dauphiné et rentrent à Vincennes. 54 ans plus tard, Jean-Louis se souvient très bien « de la partie arrière de la Facel Vega enroulée autour de l’arbre, du moteur, du tableau de bord et de la calandre éparpillés dans le champ ». Louis Gaillard ralentit, passe devant l’ accident mais ne s’arrête pas.

© D.R.

© D.R.

« Ce n’était pas le genre de mon père, explique Jean-Louis Gaillard. Il nous a fait néanmoins remarquer que la voiture était celle qui nous avait doublés, à grand vitesse, peu avant midi, entre Avallon et Auxerre. » Ce sera un peu avant d’arriver à Vincennes, en écoutant la radio de la voiture – une rareté à l’époque ! – que Louis, Suzanne et Jean-Louis Gaillard apprendront qu’ils étaient sur les lieux de l’accident qui a coûté la vie à l’un des plus grands écrivains et philosophes français. Sur la route des vacances, Albert Camus vient de mourir… Retrouvez la suite de l’article et ses témoignages exclusifs dans le prochain numéro de Bourgogne Magazine, en kiosque dès mi-janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *