12 de cœur, la carte solidaire de la Bourgogne

Donner aux Restos du cœur l’équivalent de ses 12 meilleures bouteilles : tel est le défi solidaire des vignerons engagés dans 12 de cœur, une opération initiée en Bourgogne par quelques pointures du vignoble, qui connaîtra un volet grand public le 24 octobre prochain.

12 de coeur fondateurs Michel Boss_ JeanClaude Rouzaud_PierreHenry Gagey_JeanPierre Perrin_Aubert de Villaine_JeanFrançois Moueix

© DR

12 de cœur, belote et rebelote. Enfin, chacun l’espère, car dans cette opération en deux temps lancée officiellement en Bourgogne par l’ancien régisseur du Clos de Tart, Sylvain Pitiot, c’est l’effet de levier qui prime.

Imaginée au niveau national, 12 de cœur se décline dans chacune des régions viticoles selon un principe simple : chaque vigneron participant donne en cash la valeur prix public de 12 bouteilles de sa meilleure cuvée, bénéficiant au passage, cela tombe sous le sens, d’une réduction fiscale de 60 % du montant versé.

Cette année, l’association choisie pour bénéficier de cette manne providentielle est Les restos du cœur. « L’aide ne concerne pas seulement les repas, les Restos du cœur interviennent dans bien des domaines concernant l’accompagnement des plus démunis », tient à rappeler Sylvain Pitiot.

« Un projet simple »

En Bourgogne, cela a une résonnance particulière. D’autant que certains parmi les plus grands domaines sont déjà engagés dans la partie. A l’image d’un « sextet » fondateur de haute volée, composé de Michel Boss, Pierre-Henry Gagey, Jean-Claude Rouzaud, Jean-Pierre Perrin, Jean-François Moueix et Aubert de Villaine (notre photo).

Avec de telles locomotives, la collecte commencée le premier juin promet être fructueuse sans être tapageuse. « Nous avons voulu créer un projet simple, efficace, réactif et fiable« , tient encore à préciser le très actif néo-retraité Sylvain Pitiot.

12 de cœur est aussi un projet en deux temps. Le 24 octobre prochain, le grand public pourra en être directement l’acteur. Ce jour-là, à Paris comme dans les caveaux ouverts des producteurs participants, une somme équivalente à 12 % de la recette occasionnée sera reversée aux Restos du cœur.

Un juste retour des choses quand on se souvient que Coluche fut, en son temps, l’un des fervents promoteurs de la défiscalisation sur la solidarité.

Pour en savoir plus et voir la liste de donateurs : www.12decoeur

Laisser un commentaire