480000 euros: les attentats de Paris font exploser la Vente des Hospices de Beaune

 

480000 euros: c’est la somme incroyable levée par la pièce de Charité des Hospices de Beaune. Du jamais vu au profit des victimes des attentats de Paris qui se partagent cette somme avec la lutte contre les AVC et l’Institut Curie. Cette offre est l’œuvre d’une française qui veut rester anonyme.

Par Dominique Bruillot

 

IMG_1157

Finalement, on ne vous parlera pas des premières enchères. Finalement on ne vous parlera pas des habituelles petites phrases qui ont marqué les nombreux événements dans l’événement, faisant comme habituellement de la Vente des Hospices de Beaune LE rendez-vous incontournable de l’automne du vin de la Riviera bourguignonne, « pipolisant » et un poil économique

Claire Chazal la première, qui n’a plus le Journal de TF1 entre ses mains, a-t-elle sans doute le sentiment d’avoir raté la pire info de sa vie. Mais la journaliste star se retrouve malgré elle sous les faux de l’actualité en ce jour de deuil pour l’art de vivre. Car l’art de vivre, « notre » art de vivre à nous, est le pire ennemi de l’obscurantisme. Il est le pire cauchemar des tueurs de la nuit de terreur qui a frappé Paris, la France et le monde entier vendredi soir. La bêtise crasse ne pourra plus rien désormais contre l’esprit.

Elle est là, Claire, avec l’acteur Christophe Lambert, pour faire le job. Et plutôt bien. Car à Beaune, ne sommes-nous pas, après tout, en présence de l’incarnation d’un patrimoine français à mettre sous haute protection, dans ce temple du bien-être, du goût et de la charité que sont les Hospices.

La « Marseillaise » nous l’avons donc entendue durant tout le week-end. Comme au départ du semi-marathon, affaibli par le désistement en dernière minute de 700 coureurs refroidis par les circonstances et une possible annulation de la course, mais porté dans le même temps par le muscle patriote qui a donné une ferveur et une vigueurs incroyables à l’hymne national avant le départ.

Partout, comme au château du Clos de Vougeot ou au château de Meursault le samedi soir, la solidarité a pris le dessus, avec des enchères qui, au-delà de l’argent récolté, marquent cette réaction immédiate de l’art de vivre face à barbarie. Vous tuez, nous honorons nos morts mais vous ne toucherez pas à notre art de vivre. « Touche pas à mon art de vivre » pourrait d’ailleurs devenir le mot d’ordre d’un parti vertueux, au dessus de tous les autres, réunissant dans son camp les esprits libres et respectueux de l’autre.

La Vente des Hospices de Beaune s’est elle-même emparée de ce vent guerrier et de liberté. Elle a cloné le profit de sa pièce de charité au profit de trois causes: la lutte contre l’AVC et l’institut Curie comme prévu, le sort des victimes des attentats de Paris comme on pouvait l’imaginer. Avant même le lancement des enchères de cette pièce hautement symbolique, en salle de presse, les uns et les autres font leurs paris. « Mais non, ça ne flambera pas, il n’y a plus d’argent », disent les adeptes du verre à moitié vide. « T’inquiète, les maisons beaunoises se sont concertées entre midi et deux, elles auront à cœur de montrer à la terre entière que la solidarité beaunoise n’est pas un vain mot », rétorquent les partisans du verre à moitié plein.

Le résultat tombe en direct. Seul le sort de la pièce de corton-renardes grand cru cuvée des présidents est attendue avec une certaine impatience. Elle prend de l’envol. Très vite, sans que les présidents de séance aient eu le besoin de forcer leur enthousiasme. 480000 euros à partager entre les trois causes. Du jamais vu salué par les applaudissements et la foule. Une acheteuse française au téléphone est à l’origine de l’offre. Chapeau bas Madame!

 

One thought on “480000 euros: les attentats de Paris font exploser la Vente des Hospices de Beaune

  1. guvenek
    15/11/2015 at 20:30

    « la journaliste star se retrouve malgré elle sous les faux de l’actualité »
    ..une touche d’humour.. Ou une piste pour un canulars.. Bravo pour cette belle action en tous cas..si elle est vraie ! Sylvie

Laisser un commentaire