A table entre les étables!

© Clement Bonvalot

© Clement Bonvalot

En direct du Salon de l’Agriculture 

Installée au cœur de l’espace Bourgogne, une cuisine va offrir au public du Salon de l’Agriculture des dégustations quotidiennes de ce que la cuisine bourguignonne possède de meilleur. Les chefs vont se succéder. Premier de cordée : Maurice Houyaux !

Maurice Hoyaux © Clement Bonvalot

Maurice Hoyaux © Clement Bonvalot

Pour tout vous dire, la mise en route a été un peu difficile ! Samedi matin, à son arrivée à Paris, Maurice Houyaux a eu du mal à trouver de l’électricité pour mettre en route son four. Les aléas du direct comme dirait l’autre. Mais quand même de quoi se mettre en colère. Et puis, c’est parti ! Pendant quelques jours, le chef de la Cuisine de Madeleine à Dijon s’installe sur l’espace Côte-d’Or, au premier étage de l’immense Hall 7, celui des régions de France. « Ici, c’est la Bourgogne » annonce fièrement la grande banderole tendue à l’entrée de l’espace. Au micro, Flavien s’égosille, c’est lui qui est chargé d’animer le lieu durant toute la durée du salon. Maurice, lui, est déjà au boulot. Dans une heure maintenant, ce sera la première dégustation. Au programme : Burger 100% Côte-d’Or avec un copieux steak de charolais, de l’époisse, et une bonne cuillère de Ketchup de cassis (Surtout restez avec nous, dijonbeaune.fr vous présentera la recette dans son édition de samedi).

« Les gens sont là pour çà sourit Maurice, ils viennent déguster, découvrir nos produits fermiers, le charolais, le cassis, l’époisse. C’est ça, la Côte-d’Or. » Toute l’année, le chef donne des cours de cuisine à Dijon, alors forcément il est rompu à l’exercice pas forcément facile de confectionner ses recettes dans un espace très réduit, avec un minimum de matériel et de temps. Qu’à cela ne tienne, tout fonctionne à merveille. A l’annonce de la dégustation, les quelques sièges installés autour de la cuisine ont vite fait de se remplir, le burger est découpé en quatre, en huit, en seize ! « Il y en aura pour tout le monde » lance le chef à la cantonade. Le temps d’éconduire quelques mal polis, et voilà que fusent les premières questions sur les produits bourguignons : « il faut calmer d’entrée de jeu les rapaces qui sont malheureusement toujours présents sur ce type de salon, mais il ne faut pas en faire une généralité, il y a là des gens qui aiment les bonnes choses, qui aiment poser des questions, en parler. »

« Et ça tombe bien : moi aussi ! » Camille le fils d’Isabelle et Sylvain Olivier (La Ferme Fruirouge à Concoeur-et-Corboin) est venu lui prêter main forte le temps des explications de texte. Un peu plus loin, c’est une autre équipe qui est au fourneau chargée elle de tenir le Bistrot Charolais, où la pièce de bœuf fait sensation. Sans oublier le Bar à Escargots où on s’attable à toute heure de la journée. Pendant neuf jours, la gastronomie bourguignonne est à l’honneur. C’est ça aussi le Salon de l’Agriculture !

 

 

Laisser un commentaire