En Haute-Marne, à une heure de Dijon, l’abbaye d’Auberive est un joyau cistercien transformé en centre culturel par la famille Volot. En dix chiffres clés, voici autant de raisons d’une escapade historique où l’art contemporain est roi.

1857
Destin particulier de cette 24e fille de l’abbaye de Clairvaux qui devint une annexe de la prison de Clairvaux en 1857. Sa plus célèbre prisonnière fut la féministe et égérie de la Commune de Paris, Louise Michel, détenue 20 mois avant sa déportation en Nouvelle Calédonie.

9
En neuf siècles d’histoire, le site fut un lieu de confinement conventuel mais aussi de détention pour femmes, de manufacture et même de colonies de vacances. Avant son rachat en 2004 par l’industriel Jean-Claude Volot, grand collectionneur d’art contemporain, pour un renouveau artistique et culturel sans précédent.

3 000
La collection réunie en 40 ans par Jean-Claude Volot recèle 3 000 pièces, des expressionnistes aux arts singuliers. Parmi elle, les artistes exposés cet été dont Gérard Barthélémy, internationalement reconnu. Au 1er étage du cloitre, les coquillages de Sam Le Rol, créateur de scènes naïves évoquant des voyages imaginaires. Au deuxième étage, hommage à Marion Heilmann (voir 20).

Quelques exemples d’œuvres issues du centre d’art contemporain.
– « L’Inconnu », Vladimir Velickovic, 1966.
– « Chat bleu », Margaux Salmi, 2018.
– « Conspiration », Marion Heilmann, 2015.

© L’ATELIER NICOLAS DEMOULINS

20
Pour fêter l’été, le fonds d’art contemporain de l’abbaye s’ouvre du 20 juin à fin septembre. L’expo est dans l’intimité d’un « Pêle-mêle, ceux qu’on aime » de dix artistes et un hommage à Marion Heilmann, qui a vécu près d’Auberive. Son œuvre à forte teneur philosophique est naïve, accessible à tous.

75 km
Porte d’entrée du parc national de Champagne et de Bourgogne, créé en novembre 2019, Auberive est un village de Haute-Marne, situé sur les rives de l’Aube comme son nom l’indique, à 20 km de Grancey-le-Château, 45 de Châtillon-sur-Seine et 75 de Dijon.

3
De ses trois vergers conservatoires, entretenus par l’association les Croqueurs de Pommes, l’abbaye d’Auberive met en bouteille une petite production de jus de pommes bio. Ce savoureux jus est vendu sur place et dans quelques épiceries.

Aile ouest de l'abbaye d'Auberive
Aile ouest de l’abbaye d’Auberive.

8
Pendant l’été, huit rendez-vous musicaux (classique, ukrainien, syrien) ou théâtraux sont prévus (sauf empêchement lié au Covid) dont « Georges Dandin » de Molière par d’anciens élèves des Cours Florent et « Je vous écrit ma nuit », d’après la révolutionnaire Louise Michel, ancienne détenue à l’abbaye (voir 1857). 

11
Nombre des points de vue extérieurs à la visite guidée, sur un parc de 6,5 hectares où coule l’Aube. Sur le site de l’abbaye, une visite virtuelle rend compte des lieux dont la fameuse cours arborée dite « des prisonnières ».

L'Aube traversant l'Abbaye d'Auberive
La rivière Aube vient lécher les abords du très joli parc arboré de l’abbaye.

66
Non pas la mythique route américaine, mais le 66e chapitre de la règle de Saint Benoit qui recommandait la construction d’un moulin autonome dans l’enceinte abbatiale. Agrandi au XIXe siècle, il devient filature de coton puis forge et orangerie, aujourd’hui salle de réception.

108
108 pages pour le guide historique et architectural de l’abbaye. Intérieur, extérieur, son parc et les environs sont illustrés de plans et de photographies d’hier et d’aujourd’hui. En quatre langues, en vente à la librairie d’art de l’abbaye. 

Eric Perruchot


Abbaye d’Auberive, 1 place de l’abbaye – 52160 Auberive 
Visite du parc sur RDV au 03 25 84 20 20.
Exposition : à partir du 20 juin, le mardi (14h-18h30) et du mercredi au dimanche (10h-12h30 et 14h-18h30).

Laisser un commentaire