La Vapeur reprend le fil de sa programmation dès le 10 septembre non sans difficulté. Limitée à 300 personnes, la salle de concert dijonnaise s’échine à élaborer une programmation pour la fin d’année. Son communiqué.

« Après avoir réclamé depuis juin et attendu tout l’été des informations sur les conditions de reprise des salles de concert, c’est seulement fin août que le gouvernement a daigné communiquer quelques indications.

Les concerts « debout » en salle sont toujours proscrits et seules les représentations en « assis » avec port du masque sont autorisées (sans distanciation dans les zones vertes, avec distanciation dans les zones rouges). En extérieur, toute forme de spectacle dans la limite de 5000 personnes est soumise à autorisation préfectorale.

Cette situation risque malheureusement de durer de longs mois et La Vapeur a pris la décision de s’adapter pour que la musique résonne à nouveau en son sein, pour que la rencontre entre les artistes et le public puisse à nouveau avoir lieu, pour que la nourriture artistique, culturelle et sociale que sont les concerts soient de nouveau accessible et pour que les musicien.ne.s, les technicien.ne.s et toutes les équipes puissent à nouveau se mettre à l’ouvrage, dans le strict respect des mesures sanitaires comme il se doit.

Pour autant la programmation prévue cette automne ne pourra pas se dérouler normalement au vu de ces nouvelles dispositions qui limitent la jauge de La Vapeur à 300 personnes au maximum.

Des contacts sont en cours avec tous les artistes programmés jusqu’à décembre pour envisager l’adaptation de leur concert, leur report ou leur annulation en attendant des conditions plus propices à leur déroulement.

La Vapeur vers une nouvelle programmation

Cela va aboutir à une nouvelle programmation jusqu’à décembre qui sera dévoilée dans le courant du mois de septembre. Bonne nouvelle, la première date est annoncée le 10 septembre avec le maintien du concert de Yīn Yīn (vidéo ci-dessous) qui va nous faire partager son univers baroque entre psyché 70’s, disco et influences sud-est asiatiques.

Par ailleurs, les studios de répétition ouvrent à nouveau le lundi 7 septembre dans une configuration nouvelle et un format Covid compatible. La médiation culturelle propose de son côté de nombreux rendez-vous tout au long du trimestre et planche sur l’adaptation des projets qui ne peuvent se dérouler dans leur forme initiale.

La Vapeur comme le secteur de la musique veut reprendre son destin en mains et aller de l’avant. Cela se fera en concertation étroite avec les autres acteurs.trices culturel.le.s du territoire pour tenter, chaque fois que ce sera possible, de se serrer les coudes et de faire ensemble. »

Laisser un commentaire