Nos campagnes ont un déficit de présence des agents immobiliers. S’inspirant du food truck et de l’épicerie ambulante, Neyrat a inventé l’agence immobilière mobile. C’est elle qui va au contact des villages et des produits, contribuant ainsi à l’équilibre territorial. Elle est donc désormais l’agence des clochers.

L’agence mobile Neyrat devant l’église de Farges-lès-Chalon, en présence de Philippe Chambin (directeur général associé de Neyrat Immobilier), Laetitia Coppola (permanente sur Digoin), Jonathan Lavaure, (responsable du service transaction) et Nicolas Mounier (rattaché à l’agence de Paray-le-Monial). © Christophe Remondière

L’idée a mûri à son rythme. Jonathan Lavaure s’en souvient : « Pour la rentrée, on fait régulièrement un bilan de l’année, un brainstorming collectif qui fait remonter des projets intéressants pour l’entreprise. En 2015 par exemple, on assistait à l’émergence des food trucks. » Ce camion qui part à la rencontre du consommateur aura été inspirant. « Il y avait une demande dans les campagnes, en mal d’agences immobilières. On a donc réfléchi à une solution pour vendre des biens. » Les villages n’ont pas la surface qui justifierait la création d’une agence. Ce déficit de présence de la part des professionnels de l’immobilier entraine une méconnaissance de ces marchés qui ont leurs spécificités. Mais puisque le clocher ne vient pas à l’agence, il fallait que l’agence vienne au clocher.

Aller au contact

Tel aura été le point de départ de la création de l’agence mobile. « D’autres avaient essayé, en vain, mais ce que nous avons créé là est une extension des agences physiques, avec le même équipement, pour ne pas dire un meilleur équipement que certaines », résume le responsable du service transaction chez Neyrat Immobilier. Le projet est ambitieux. Remettre l’église au milieu du village ou, plus précisément, le camion au milieu du marché du village, implique des investissements. Une centaine de milliers d’euros dans un bel outil roulant qui est à l’immobilier ce que le bon vieux (et regretté) Tube Citroën de l’épicier ambulant fut à l’art de vivre en campagne. Et ça marche. 

La première agence mobile a été livrée en janvier. Equipée jusque dans le moindre détail, elle permet d’accueillir le client à l’intérieur et bénéficie des meilleurs supports numériques. Dans le souci de restreindre son empreinte écologique, elle est aussi pourvue de panneaux solaires. Ses tournées sont programmées pour une période de trois semaines par secteur. Le Charolais-Brionnais a inauguré la série, avant les régions de Chalon et de Louhans.

Le camion sera aussi présent sur les foires et dans les salons, dès que nous aurons retrouvé un monde normal. Si la formule prend, rien n’interdit de penser qu’il aura un petit frère sur les routes bourguignonnes. 

Génération trottinette et camion

Pour DBM, le camion Neyrat a été posé devant l’église de Farges, près de Chalon, en présence de Philippe Chambin, directeur général associé de Neyrat Immobilier, Jonathan Lavaure, responsable du service transaction, Laetitia Coppola, permanente sur Digoin, et Nicolas Mounier, rattaché à l’agence de Paray-le-Monial. Ce dernier a la particularité de « travailler sans agence », comme en atteste sa trottinette électrique qui lui permet de « faire du boitage, se déplacer en toute liberté et diffuser des flyers ».

Le jeune homme originaire de Lugny-lès-Charolles a beaucoup apprécié le nouveau camion-agence qu’il a eu le privilège de tester en premier, sur les marchés de Charolles et Palinges. « Le groupe Neyrat a une surface suffisamment importante pour trouver les acheteurs, tout en assurant une véritable implantation régionale, confirme Nicolas. Les premiers contacts, doublés d’un réflexe de curiosité, sont plus qu’encourageants. Pour quelqu’un comme moi qui n’a pas de bureau, c’est un bon moyen d’aller au front, car la première de nos problématiques aujourd’hui, c’est de trouver des produits à vendre. » Il a bien raison, Nicolas. Son attachement sincère et fidèle à son territoire est récompensé par ce bel outil mobile. Il est un acteur important du maintien du lien social dans nos campagnes.   

Laisser un commentaire