Beaujolais, les meilleurs primeurs en primeur

Ce jeudi, le beaujolais primeur va irriguer les bars du monde entier. Pour Bourgogne Magazine et dijonbeaune.fr, Guillaume Baroin a sélectionné en exclusivité et en primeur les meilleurs productions de ce millésime. À consommer sans tarder, cela va de soi.

Parmi une dégustation de 142 échantillons, nous avons effectué une sélection de dix bouteilles (de 5 à 9,30€) qui vont faire revenir grand nombre de bouches au Beaujolais. Que l’on soit amateur de vin et/ou fier d’être Bourguignon, tout bon buveur de pinot noir sait que le gamay, unique cépage rouge et roi du Beaujolais, est issu du croisement du pinot noir et du gouais blanc.
Produit en rendement trop important, il montre les dents de l’acidité et un tannin sec. Mais si vous le respectez il vous offre un « canon » à un prix inégalable. L’été chaud et sec à permis aux raisins une belle concentration, les faisant passer des cerises rouges aux cerises noires.
Le soyeux de leur maturité et l’expérience des vignerons a fait le reste. Côté saveurs, dites adieu aux parfums de banane et autres bonbons anglais qui vous avaient fait vous en détourner ! En 2017, les gamays font rimer plaisir avec désir mais vous prouveront aussi qu’ils sauront vieillir.

Vignerons des Pierres Dorées • Beaujolais « La Rose Pourpre » 5,60€ (à la cave) 04.74.71.62.81
Sous un voile noir de syrah, cette cuvée n’a pas volé son baptême car elle exprime santal et racine de fleurs. Sa matière sapide et vineuse offre déjà une bonne gourmandise même si elle sera meilleure dans un an.

Maison Trenel • Beaujolais 7,90€ 03.85.34.48.20. (Restaurants)
Cette petite maison de vins du Mâconnais fait partie des valeurs sûres du Beaujolais. Portée par un jus au rouge sanguin ce primeur fait planer des senteurs de mûre noire que l’on retrouve dans une saveur gourmande qui caresse les papilles de son onctuosité. Une gourmandise liquide.

Oedoria • Beaujolais « Les Pierres Dorées » 5€ (Cavistes) 04.74.71.48.00
Né dans la lumineuse région des Pierres Dorées dans le sud Beaujolais, ce vin se distingue sous un jus violet pur et un nez frais sur l’iris. De la mâche dans le volume tannique pour un véritable vin de garde, déjà bon et qui le restera encore longtemps.

Les Dupperray • Beaujolais « Vieilles Vignes » 7,50€ 06.42.02.18.72. (au domaine)
Une robe intense pour un nez très concentré sur la rose ancienne. Le jus bien que cintré par son tannin se montre digeste. Avec son volume final cette cuvée à la forte vinosité sera au sommet dans un an.

Cédric Vincent • Beaujolais « L’audace des Pierres Dorées » 7,50€ 06.75.04.77.42. (au domaine et dans les restaurants)
Le vigneron au double prénom à composée en 2017 un primeur 100% éraflé. Sous un pourpre intense il dévoile un nez de forêt noire par son top chocolaté. La rondeur de son tannin donne un fruit souple que bouscule une finale épicée. Un grain à boire en mangeant.

Pierre-Marie Chermette • Beaujolais « Les Griottes » 6,70€ 04.74.71.79.42. (Cavistes)
L’un des « papas » du Beaujolais a sorti d’un terroir de granit sombre une imposante cuvée (60 000 cols) au parfum de cerises griottes mûres à point. Son fruité souple et gouleyant en fait un vin de plaisir immédiat pour saucissonner entre amis.

Jean-Michel Dupré • Beaujolais « Vignes de 1911 » 9,30€ 06.80.43.20.72. (restaurants et cavistes)
Ce producteur basé sur les hauteurs du vignoble fait du nouveau avec du très très vieux au tout petit rendement. Une vigne de 1911 qui dévoile un jus couleur pinot avec un nez gourmand de cerise noire. Sa bouche aux tannins clairs et digeste est un cadeau pour les papilles.

Emmanuel et Nadège Fellot • Beaujolais « Vieilles Vignes de  » 7,80€ 06.77.81.68.87. (Cavistes)
Né dans le terroir de Rivolet il offre au reagrd un jus de belle concentration ainsi qu’un nez brut sur le cassis en confiture. Son attaque suave élargit son potentiel de garde grâce à sa persistance saline. Nous sommes en Beaujolais mais le niveau villages et déjà là.

Domaine Pardon & Fils • Beaujolais-Villages 6€ contact@pardonetfils.com ( Cavistes)
Sous un voile de pourpre il respire l’iris en fleur. Massive, sa son sol granitique fait ressortir une matière tout en densité. C’est un primeur « de garde », né pour traverser la décennie.. un OVNI de Gamay.

Domaine Longère • Beaujolais-Villages 6,50€ 04.74.03.27.63. ( Cavistes et au domaine)
Violet pur aux notes de prunelle fraîche qu’encadre une bouche rendue digeste par son tanin froid. Ce Beaujolais Villages des hauteurs du Perréon est né pour vous régaler avec de la tête de porc roulé ou sur un plat fumé.

Laisser un commentaire