Dans son dernier numéro, Bourgogne Magazine fait la part belle aux Hautes-Côtes. De Beaune à Nuits, ce petit pays qui monte est une terre de vin et de polyculture, qui abrite des esprits libres et créatifs, attachés à leur territoire. À découvrir en kiosque !

L’arrière-côte a le vent et le vin en poupe. À l’ombre de la grande côte, elle propose un art de vivre à la bourguignonne accessible et porté par de solides valeurs paysannes. Sur fond de réchauffement climatique qui, d’après certains observateurs, plaiderait encore plus en sa faveur…

Du nord au sud et inversement, des paysages de vignes, forêts et plaines céréalières s’entrecroisent, rythmés par un chapelet de villages dont les clochers abritent des esprits créatifs, attachés à leur territoire. L’arrière-côte a quelque chose de l’idéal bourguignon. On y produit les fameux Hautes-Côtes de Beaune et Hautes-Côtes de Nuits, au sommet de leur art, toujours accessibles. Tout un art de vivre à savourer dans ce numéro 69 de Bourgogne Magazine, qui avait déjà mis en avant la singularité du Couchois dans son numéro précédent.

> Découvrir le sommaire complet du n°69

Laisser un commentaire