Bussy-Rabutin prend des couleurs

Les « diastampes » de l’artiste Charlette Morel-Sauphar vont donner des couleurs à la façade du château de Bussy-Rabutin. A voir en direct vendredi Soir.

projection CMS

Bussy-Rabutin cumule les mérites. Son architecture Renaissance et XVIIème siècle éblouit. Son parc de 12 hectares est géré de manière « eco-responsable » se plaît-on à souligner. Ses décors peints évoquent quant à eux la guerre, la littérature, l’amour et la galanterie. Acquis en 1929 par l’Etat, il est l’un des deux monuments bourguignons, avec l’abbaye de Cluny, ouverts à la visite et placés sous la responsabilité du Centre des Monuments Nationaux (CMN).

Ses murs sont encore imprégnés de la subtilité et de la pugnacité (il pratiquait l’épée autant que la plume) du comte Roger de Bussy-Rabutin, son illustre propriétaire, auteur de l’Histoire amoureuse des Gaules. Ils ont les parfums de ces fabuleuses épistolières, dont l’envoûtante marquise de Sévigné, avec lesquelles  le comte échangeait. A ce château niché au creux de l’Auxois, il ne manquait donc rien, si ce n’est un peu plus de couleurs.

Ce sera chose faite le vendredi 31 juillet, à partir de 20h45. Les façades de Bussy Rabutin s’animeront des projections monumentales de l’artiste Charlette Morel-Sauphar. Dès la nuit tombée, les gravures réalisées par cette dernière seront agrandies et étirées à l’extrême pour souligner l’architecture du château.

La cour d’honneur du château sera même le point central d’une démarche qui jouera de manière surprenante entre ombres et lumières…

Une lampe de poche svp!

Charlette Morel-Sauphar crée des gravures destinées à être projetées, les « diastampes« , selon un procédé qu’elle a elle-même déposé à l’INPI. Ses performances artistiques ont été vues à l’abbaye de Cluny en 2010, année du XI° centenaire du monument. Elle enlumina de ses créations les grandes élévations millénaires du grand transept roman de l’abbatiale Cluny III. Puis ce fut sur la cathédrale Saint-Vincent de Chalon-sur-Saône en 2013, dans les carrières de la Lie en 2014 et, plus récemment, en juin 2015 sur l’église Saint-Pierre de Mâcon.

La visite du château se fera à la nuit tombée. Les salles du château, sublimées par ces éclairages retrouveront leur atmosphère originelle. Ne pas hésiter à se munir d’une lampe de poche: elle permettra de personnaliser la visite en apportant de la lumière là où la curiosité embarque ses visiteurs.

Tarifs: 7,5 euros ou 6 euros (réduit), gratuit pour les moins de 25 ans. Compter 1,5 euros en supplément du droit d’entrée pour le spectacle. Ouvert cet été tous les jours de 9h15 à 13h et de 14h à 18h
Adresse: chateau-de-bussy-rabutin@monuments-nationaux.fr
www.bussy-rabutin.monuments-nationaux.fr
Fhttp://www.facebook.com/chateau.bussy.rabutin

Laisser un commentaire