Cassis Belli, acte 2

chaussee

Le président du SICDB Gérard Chaussée, réagit.

Dijonbeaune.fr révélait la semaine dernière (lien) l’assignation engagée par le Syndicat des Fabricants de Cassis de Dijon à l’encontre du Syndicat Interprofessionnel de Défense du Cassis en Bourgogne. Ce dernier en est resté « bouche baie ». Il s’indigne et nous le fait savoir, soulignant au passage la pression subie par certains liquoristes et producteurs de fruits. Les enjeux de l’indication géographique Cassis en Bourgogne cohabitent donc difficilement avec ceux, plus larges, des fabricants dijonnais. Une situation d’autant plus complexe que se glissent au passage des relations clients-fournisseurs historiques entre les deux parties. Affaire à suivre, jusqu’au Kir (propriété exclusive de la maison Lejay-Lagoute) de la réconciliation.

 

Communiqué :

« Le Syndicat Interprofessionnel de Défense du Cassis en Bourgogne prend acte et déplore l’assignation du Syndicat des Fabricants de Cassis de Dijon qui vise à intimider des confrères et les producteurs de fruits bourguignons. Pendant des décennies, la crème de cassis a été élaborée dans de nombreux villages de Bourgogne sans référence à une histoire particulièrement dijonnaise. Dès le début du XXème siècle, les producteurs de fruits souhaitaient une protection géographique et qualitative, demande réapparue de manière soutenue dès le début des années 70. 

L’histoire du Cassis en Bourgogne appartient à tous, producteurs, liquoristes, consommateurs. Aucun bourguignon, aucun historien ne peut comprendre que le Syndicat des fabricants de Cassis de Dijon puisse vouloir faire « Condamner le SIDCB à ne plus faire état d’un historique qui serait emprunté à la production de Crème de Cassis de Dijon de quelque manière que ce soit. » Le SIDCB n’a d’autre but que de défendre et pérenniser la culture du Cassis en Bourgogne », et de contribuer à valoriser notre territoire et l’image de la  Bourgogne.

Tout fabricant de Crème de Cassis de Bourgogne, industriel ou artisan, qui respectera le cahier des charges, qui achètera ses fruits en Bourgogne, pourra produire de la « Crème de Cassis de Bourgogne ».
La demande d’Indication Géographique du SIDCB est depuis son origine ouverte à tous : aux quatre fabricants dijonnais, comme aux liquoristes de Nuits Saint Georges, Arcenant, Concoeur, Charnay-les-Macon, de Côte d’Or ou de Saône-et-Loire.

SIDCB – 12 Novembre 2013
Le Président, Gérard Chaussée »

Laisser un commentaire