Chalon dans la Rue n’aura pas lieu cette année. En lieu et place, son organisateur fait annoncer en avant-première les Rendez-vous d’automne, ce mercredi 22 juillet 2020, via crieurs et funambule. Chalon-sur-Saône va s’animer dès la fin août, dans sa tradition du théâtre de rue. Nous voilà prévenus !

Sous le soleil chalonnais, ce mercredi 22 juillet 2020, au hasard des déambulations, un petit groupe de crieurs fait le show, cartes postales en main. Cela rappelle les prémices du festival Chalon dans la Rue, créé en 1987, où il n’était pas rare de se faire cueillir par une troupe au détour d’une rue. Sauf que 2020 ne sera pas une année comme les autres, ce n’est pas un scoop.

La manifestation, dont la notoriété dépasse largement la ville, a choisi de s’inventer un futur, en prenant prétexte d’un duché imaginaire – « le grand duché de Chalon dans la rue » – qui prend des nouvelles de ses habitants. « Nous avons distribué des cartes postales, dans différents points de la ville, en demandant aux gens de nous donner des nouvelles. Nous avons déjà reçu plus de 110 contributions », se félicite Pierre Duforeau, directeur artistique du festival. Certaines de ces cartes sont donc criées par nos forts en gueule, comme ici au début de l’après-midi, sur le bien nommé quai de la messagerie (voir notre vidéo). À 17h, ils donneront de la voix quartier Prés Saint Jean, avant de revenir quai de la messagerie à 18h. 

« Renouer avec les lieux partagés »

Place de l’Hôtel de Ville, à 19h, il sera temps pour la municipalité et l’équipe du festival de lancer officiellement ces Rendez-vous d’automne : une série de 3 week-ends, de fin août à novembre (la programmation détaillée est à l’étude), où l’on proposera des spectacles d’abord de très petite jauge, puis de jauge moyenne, et enfin, des spectacles de rue, si la situation sanitaire le permet. « Ces rendez-vous n’auront certes pas l’ampleur du festival de juillet, mais contribueront à nous faire retrouver les multiples usages de la ville, à renouer avec les lieux partagés, communs, longtemps fermés. La création en espace public a plus que jamais un rôle à jouer », fait notamment savoir le Cnarep Chalon, organisateur d’un rendez-vous qui draine quelque 200 000 personnes au plus fort de sa popularité.

À partir de 19h30, ce mercredi toujours, un funambule traversera la Genise, ce petit bras de Saône qui encadre l’île Saint-Laurent. Le moment invite à prendre de la hauteur et suspendre nos jugements. Par les temps qui courent, c’est toujours bon à prendre.

Laisser un commentaire