Chasseurs dans la rue

Interdiction d’agrainer (sur les 4/5èmes du département) et mainmise de l’administration sur la gestion sanitaire du gros gibier ont eu raison du mécontentement des chasseurs… ils doivent payer aujourd’hui une note salée de 7,2 millions d’euros. Contre cette situation, près de 2000 d’entre eux étaient dans les rues de Dijon cet après-midi… de façon pacifique, mais avec beaucoup de bruit sur leur passage.

Si vous n’avez pas encore eu vent de leurs revendications, retrouvez notre article de mardi.

 

Laisser un commentaire