Pour présenter son projet de centre-ville, Dijon s’appuie sur le nombre des piétons. Au fait, comment sont-ils comptés?

50-Dijon--place-dans-le-centre-ville
© Photo DR

Onze compteurs permettent de suivre l’évolution des flux piétons au centre-ville de Dijon. Ils fonctionnent grâce à des capteurs Pyro, qui détectent la température des corps humains sur un axe défini. Leur nombre étant limité, ils sont déplacés régulièrement (généralement tous les deux mois) afin de pouvoir couvrir un maximum de rues.

Le compteur de la rue Dauphine, installé à longueur d’année, sert d’étalon, permettant ainsi de pondérer les données relevées sur les compteurs « tournants ». Ainsi comptabilisés, les flux hebdomadaires moyens constatés sur 2014 vont de 20 000 piétons rue Berbisey (place Macé) à 140 000 piétons rue de la Liberté (place Darcy) en passant par 80 000 piétons rue des Godrans (place Saint-Bernard).

Laisser un commentaire