Les rimes inspirées de la Fontaine aux grenouilles

La fontaine aux grenouilles

Michèle Peressinotti de Marsannay-la-Côte a remporté le concours de poésie(*1) organisé par la revue Bourgogne Magazine et l’association Notre-Dame d’Etang, autour du thème des statues bourguignonnes. Elle a été inspirée par La Fontaine de jeunesse (aussi dite « aux grenouilles ») de Max Blondat, place Darcy à Dijon. A lire l’esprit éclairé.

Par Michèle Peressinoti
Dessin de Bernard Deubelbeiss

La fontaine aux grenouilles

Sur la place Darcy, il est une statue :
Trois enfançons assis, visages ingénus,
Contemplent, souriants, trois grenouilles étranges…
…Et semble s’établir un improbable échange.
Trois chérubins perchés en haut d’une fontaine,
Des fillettes de bronze au teint presque d’ébène :
Leur sourire amusé a fait naître le mien
Et j’ai cru percevoir leur rire cristallin.
Elles se tiennent enlacées dans leur tendre insouciance,
La plus jeune est pétrie des rondeurs de l’enfance,
Et leurs corps nus évoquent un bain juste achevé;
L’échos résonne encore de leurs jeux endiablés.
Qui a interrompu la riante baignade,
A fait jaillir de l’eau ces charmantes naïades ? …
Sur le bord de la vasque où leur regard se pose,
Trois grenouilles unies semblent prendre la pose.
Entre conte et réel, nées de l’imaginaire,
Sur leurs pattes dressées, dominant l’onde claire,
Grotesques et touchantes, elles forment un chœur,
Conjuguent leurs efforts, coassent avec ardeur.
Et les enfants ravies, penchées sur le bassin,
Ecoutent la chanson des jeunes amphibiens.
…Par-delà les nuages, un sculpteur oublié
S’émeut en regardant l’œuvre qu’il a créée.

Le jury du concours était composé de Claudine Vincenot, Gérard Gauthier (Editions de l’Armançon), Michel Berthenet (président de Notre-Dame d’Etang), Emmanuelle de Jésus (chronique littéraire Bourgogne Magazine).

Laisser un commentaire