Organisé par l’interprofession des vins du Beaujolais, le Concours international du Gamay 2021 vient de consacrer le Beaujolais-Villages 2020 du domaine Béroujon, jugé fidèle en tout point à ce que doit enfanter ce cépage.

Photo d’illustration © Etienne Ramousse / Inter Beaujolais

Chaque année depuis 2010, Inter Beaujolais, l’interprofession des vins du Beaujolais, fait la promotion de son cépage emblématique en organisant avec Armonia, grand spécialiste de ce genre d’événement, le Concours international du gamay. Le Beaujolais est depuis plusieurs années la destination de tous les plaisirs, en particulier ceux des yeux et de la bouche. Pour ne citer que lui, le hameau Dubœuf, à Romanèche-Thorins, est un véritable lieu de culte de cette terre de partage, entre Mâcon et Lyon. Car il n’y a pas que le pinot noir dans la vi(gn)e.

Le Beaujolais-Villages 2020 du Domaine Béroujon en est l’exemple parfait. Pour la 11e édition du Concours international du gamay, une vingtaine de dégustateurs ont œuvré samedi 16 janvier, dans les locaux d’Armonia à Limas (Rhône). 879 gamays provenant de France et de Suisse, soit près de 10% de plus que l’an passé, ont été soumis à une expertise à l’aveugle. Au bout du compte, un « super jury » a élu le Beaujolais-Villages 2020 du domaine tenu par David Béroujon (lire encadré ci-dessous). 271 médailles (128 or, 143 argent) ont été attribuées par ailleurs. La Beaujonomie va bien, ce n’est pas nouveau.

Le domaine Béroujon, ambassadeur des Beaujolais-Villages
Sis tout au sud de l’appellation, à Salles-Arbuissonnas-en-Beaujolais (69), le domaine Béroujon mène un travail consciencieux à la vigne, dans la tradition des Beaujolais, avec une partie en Beaujolais-Villages (rouge, rosé et blanc), ainsi que Brouilly. David Béroujon, 44 ans, a repris le domaine de ses parents et livré son premier millésime en 1996. Aujourd’hui, ce représentant de la quatrième génération de vignerons exploite plus de 10 hectares. Travail consciencieux sur la maturité, macération semi-carbonique de 12 à 14 jours pour garder le fruit et la rondeur tout en conservant la puissance typique du cépage : sa cuvée primée libère des arômes de fruits rouges et noirs, tout en fraîcheur, avec des tanins souples. C’est un Beaujolais de plénitude, un vin qui accompagne tout un repas, à tout moment de l’année (cuvée en vente début septembre 2021), ont jugé les experts réunis le 16 janvier. « Ce trophée est une belle reconnaissance après une année difficile. C’est un gage de qualité pour mes clients cavistes et restaurateurs, et aussi pour les consommateurs. Je suis ravi de cette distinction pour mon domaine mais aussi pour l’ensemble des vignerons qui élaborent des Beaujolais-Villages, mon appellation de cœur », commente David Béroujon, le lauréat 2021 du Concours International du Gamay. 

Laisser un commentaire