Réunie en conseil municipal ce jeudi 28 mai, la Ville de Dijon a dégainé une série d’aides financières sans précédent. L’heure est à la prudence sanitaire et la relance économique. En voici le résumé.

Exonérations de janvier à juin 2020 pour les commerces

Droits de voirie (terrasses, étalages, stores, enseignes et divers matériel), redevances des marchés, food trucks, manèges et autres dispositifs forains ; loyers pour les professionnels locataires installés dans des locaux appartenant à la Ville (c’est le cas par exemple de la Brasserie du Musée des Beaux-Arts, du Domaine du Lac et son cabaret Odysséo, de la fédération de commerçants Shop in Dijon).

Mesures sociales et de solidarité

Gratuité de la restauration scolaire durant un semestre entier pour les familles dont les revenus sont inférieurs à 1 200 euros mensuels. La collectivité a aussi garanti l’attribution de 56 subventions à des organismes au titre de l’année 2020 pour un montant total de 445 000 euros.

Prime pour les agents municipaux

Pour valoriser l’implication particulière de nombreux agents municipaux durant la période de confinement, une prime de 1 000 euros sera versée aux agents présents sur site ayant continué à travailler selon le cycle horaire habituel. Également une prime de 25 euros par journée de travail pour les agents mobilisés ponctuellement durant la période. Idem pour les agents ayant apporté bénévolement leur aide à un établissement de soins.

———

Et aussi

Dijon en finale !
Engagée pour devenir Capitale Verte Européenne 2022, Dijon fait partie des quatre finalistes. 18 grandes villes européennes avaient été sélectionnées à l’issue d’une première phase (dont 3 françaises) : Lyon, Grenoble, Turin, Budapest, Sofia, Zagreb, Murcia… Aujourd’hui, ce sont donc les villes de Dijon, Turin, Grenoble et Tallinn qui se disputeront la première place du concours, départagé par un « grand oral ».

Dominique Pitoiset, le retour
Douze ans que Laurent Joyeux dirigeait l’Opéra de Dijon. En décembre, il passera la main à une vieille connaissance de la cité ducale, Dominique Pitoiset, metteur en scène de notoriété internationale, ancien directeur du Théâtre national de Bordeaux et du Théâtre Dijon-Bourgogne. Il devrait valoriser la création et explorer de nouveaux horizons tels la danse, les musiques du monde ou le jazz. 

Hommage
En ouverture de la séance, François Rebsamen a rendu hommage à Robert Poujade, maire de Dijon de 1971 à 2001, ancien ministre, décédé le 8 avril 2020. Il a proposé au conseil municipal d’attribuer le nom de Robert Poujade à l’Auditorium de Dijon, construit sous son impulsion. 

Photo : © Michel Joly

Laisser un commentaire