Année du vélo: la Côte-d’Or le nez dans le guidon

En parcourant les allées de l’usine Lapierre à Dijon, François Sauvadet, a salué la réussite d’une entreprise qui rayonne dans plus de 40 pays. En en même temps lancé officiellement l’année du vélo en Côte-d’Or, marquée par quelques gros rendez-vous.

velo

Par Michel Giraud

Cent mille vélos sortent chaque année des usines Lapierre, cadre tout trouvé pour lancer lundi matin l’année du vélo en Côte-d’Or. Après l’escalade en 2014, la randonnée en 2015, le deux-roues sera donc en vedette en 2016 à travers tout le département. Ainsi en a décidé le conseil départemental.

Le vélo, côté sport, avec de nombreux événements annoncés par le SCO Dijon: le Tour de Côte-d’Or (8 au 10 juillet avec au menu cette année Nuits-Saint-Georges, Arnay-le-Duc, Montbard, Chatillon-sur-Seine, Dijon ou Marsannay-la-Côte), le critérium d’après Tour de France de Dijon (28 juillet), ou la désormais traditionnelle cyclosportive Courir pour la Paix (30 juillet).

Le vélo, coté fête également, avec un rendez-vous majeur de cette thématique 2016: la Semaine fédérale du cyclotourisme, événement unique au monde. Du 31 juillet au 7 août, elle réunira près de 15000 cyclistes sur les routes du département.

Le vélo pour tous, surtout, avec la mise en valeur des quelques 300 km de véloroutes: Voie Bleue le long de la Saône, Voie des vignes Beaune-Santenay, Véloroute du canal de Bourgogne, etc. Plus de 25 millions de kilomètres y sont parcourus chaque année!

Dans quelques semaines, Côte-d’Or Tourisme mettra en ligne une application pour smartphone autour de ces itinéraires. « Une application gratuite, précise Marie-Claire Bonnet-Vallet, la présidente du bras armé touristique du département, qui sera un véritable compagnon de route. Grace à elle, les cyclistes pourront accéder à des contenus audio qui, tout au long de leur périple, leur raconteront l’histoire des lieux qu’ils parcourent. » Ces mêmes véloroutes s’animeront à travers trois grandes fêtes populaires: un voyage entre histoire et vélo à Montbard le 5 juin, un autre dans l’esprit guinguette et marinière à Pontailler-sur-Saone le 25 juin et enfin un Fantastic Pic-Nic dans le vignoble de Beaune et Santenay, le 24 septembre. Simple et efficace.

Un coup à jouer

François Sauvadet ne peut donc que se féliciter d’une telle profusion: « la Côte-d’Or est vraiment reconnue au plan national comme étant une destination nature. Certains me disent: « Vous devriez faire venir le Tour de France ». Bien sûr, c’est un événement qui compte. Mais moi, je préfère mettre en place des partenariats avec les clubs et les acteurs côte-d’oriens. Nous avons sur ce territoire une formidable richesse en la matière, alors nous avons fait le choix de multiplier les initiatives, avec une seule ambition: le sport pour tous. »

Département nature le 21? Il ne croit pas si bien dire son président, car cet attachement viscéral au vélo pourrait prendre une dimension supplémentaire dès la fin de cette semaine. La Côte-d’Or fait en effet partie des trois départements nominés pour le Trophée national « Destination Vélo 2016 » décerné par la Fédération Française de Cyclotourisme.

Une délégation côte-d’orienne ira défendre la cause ce vendredi à Paris. Pour reprendre une expression courante du jargon cycliste, on sent bien que là, il y a un coup à jouer!

En partenariat avec Côte d’Or Tourisme :

COT-logo

Laisser un commentaire