Le nouvel opus de DBM (janvier-février) place 2020 sous le signe des circuits courts et du rapport que chacun entretient à son environnement. À feuilleter en ligne… et tout près de chez vous !

Dans les « bio » quartiers de la nouvelle attitude, on s’invente un monde merveilleux où le fruit est de saison et le légume a poussé dans son petit jardin. Mais en même temps, on rechigne à courber le dos pour ramasser les pommes de terre et à glisser l’acte culinaire dans son agenda débordant. De la théorie à la réalité, de la bob(i)omania au sens profond de la terre, il y a un espace, pour ne pas dire un vide sidéral qu’il faudra pourtant combler avec une volonté de fer et de faire. Car s’habiller des vertus du court et du bio est toujours plus facile à promettre dans un discours qu’à réaliser par les actes.

Alors, 2020 sera-t-elle l’année de tous les changements ? Le millésime où chacun cessera de raconter ses carabistouilles et se positionnera réellement sur le terrain de la défense de l’environnement ? 2020 ou l’odyssée du court… on n’ose à peine y croire, mais on y croit quand même, n’en déplaisent aux gourgandines du scepticisme qui fustigent les bonnes intentions.

Dans les collectivités comme dans les esprits, les mentalités évoluent, confrontées à l’appel de ces nouvelles générations du high-tech qui veulent garder leur mode de fonctionnement en 2.0 sans morfler dans leur quotidien. Qui ne veulent pas payer pour ces anciennes générations du scoubidou et de 68, porteuses de grands élans de liberté mais bien peu soucieuses de l’état de leurs sols et de l’air qu’elles respiraient.

Qu’on se rassure, dans ce numéro, DBM fait le point sur le Département de la Côte-d’Or qui, par exemple, met toute son énergie dans la bataille du proche et du durable. Il semblerait que nous passons des intentions aux actes et que nous pouvons croire à la prise en main de notre destin. Cette bataille pour l’eau, l’air et la terre ne fait que commencer. Elle nous fait comprendre que voir loin, c’est aussi savoir regarder ce qui est court et nous rapproche. Bonne année à tous !

Laisser un commentaire