Dijon-Beaune Mag numéro 38: spécial Art de Ville

 

 

DBM38

Rien ne remplace les belles images. En visitant de nombreux appartements en ville, le dernier Dijon-Beaune Mag prouve que derrière les façades parfois grises de la cité, on sait aménager de jolis environnements. Un numéro à lire aussi pour son dossier consacré à l’après-Lino et les changements attendus au Nord-Ouest de Dijon.

Dans un marché immobilier un peu terne, mais peut-être un peu moins mouvementé que par ailleurs sur le territoire concerné, les villes de Beaune et de Dijon offrent un panel de possibilités des plus intéressants. Certes, il y a l’hôtel particulier, mais pas que… Ce numéro permet de visiter des intérieurs exceptionnels. Dijon-Beaune Mag ouvre l’éventail de ces possibilités.
Il y va de l’intérieur bourgeois, classique, avec vue plongeante sur la Place de la Libération à celui plus insolite d’un ancien entrepôt transformé en un vaste loft avec patio et cloître vitré. Certains respirent le bois, d’autres la pierre. Certains ont des lieux de vie en cave, d’autres sous les mansardes. Que dire enfin de ces deux chambres d’hôtes exceptionnelles, Cour Berbisey à Dijon et Chez les Fatien à Beaune, que nous avons déjà présentées dans dijonbeaune.fr?
De l’immobilier à l’urbanisme, il y a un pas que la LINO fait vite franchir. L’autre dossier de ce numéro révèle, qu’avec la nouvelle sortie d’Ahuy, le nouveau contournement de Dijon attendu depuis 50 ans va mettre en lumière la cohérence d’un nouveau grand quartier qui s’ignorait jusqu’alors. Le secteur des zones artisanales des Grandes Varennes et de Cortot, dans l’environnement du Géant d’Ahuy, qui s’étend jusqu’au Parc technologique, représente environ 3000 emplois d’un seul tenant. A cheval sur les territoires communaux de Fontaine, Ahuy et Dijon, sa popualtion espère qu’on lui donnera la cohérence et les équipements qu’elle est en droit d’attendre.
A lire aussi: la belle aventure de l’Auberge de la Charme qui sort de sa taverne pour réinventer un beau lieu vers les halles dijonnaises, ou encore, l’interview décomplexée du bienfaiteur du Centre de formation du DFCO Christophe Rougeot.

Découvrez le nouveau Dijon-Beaune Mag

Laisser un commentaire