Dijon-Beaune Mag adopte le riesling

Dijon-Beaune Mag sort ses feuilles d’automne. À la « une », la foire dijonnaise fait de Rhénanie-Palatinat son invitée d’honneur. Ou comment réunir sur le plan des saveurs deux territoires rapprochés par Félix Kir et le consul Till Meyer. Le numéro 61 offre aussi une plongée au milieu du semi-marathon de Beaune (accrochez-vous), et se la joue nostalgique avec le clap de fin du cinéma l’Alhambra, abandonné depuis 38 ans et bientôt transformé en une brasserie…

À ne pas manquer

Till Meyer va faire la foire ! Depuis un quart de siècle, le solide consul Till Meyer promène sa carrure de rugbyman et son regard d’ancien prof de philo entre les territoires jumelés de Bourgogne et Rhénanie-Palatinat. Félix Kir fut le pionnier de ce rapprochement. Mais il en est l’incontestable enracineur. Dijon ayant (enfin) décidé de faire de la région allemande l’invité d’honneur de sa foire, il ne pouvait y avoir meilleur témoin de mariage des genres et des saveurs.

dbm61-01-couvBeaune, grand semi sur son 31. Pour sa 31e édition, le semi-marathon de Beaune va une fois de plus  faire le plein. Avec 8 500 participants toutes courses confondues, l’événement est pratiquement victime de son succès, prouvant une fois de plus, même si cela n’est plus nécessaire, qu’il a sa vie propre en dehors de la Vente des hospices.

Clap de fin pour l’Alhambra. Entre les murs blessés du vieux cinéma abandonné depuis 38 ans, à peine ressuscité par une ultime toilette, près de 200 invités privilégiés et parfois émus ont participé à sa toute dernière séance. Puis le rideau sur l’écran est tombé. Célébré, l’Alhambra peut s’éteindre et renaître bientôt sous les traits d’une brasserie. Nouvelle vie, nouveau rôle…

Et aussi

L’économie côte-d’orienne hyperactive. L’entrepreneur phénomène Mohed Altrad à la convention de la CGPME, des banquiers qui posent leur regard sur l’état du vignoble, l’essor du groupe Roger Martin, le brillat-savarin roi chez Delin, le destin de Crossject, l’instinct créatif des Deballon, la force du CFA dans le sport, Orivitis et l’accession à la propriété, Seris security et le Medef, Sopirim qui nous éclaire sur le logement étudiant… l’économie fait le plein en cette rentrée.

Nos campagnes connectées. Le Conseil départemental a fait de la connexion du territoire une de ses priorités. Depuis 2013, il installe progressivement le très haut débit par la fibre dans les campagnes, comme ce fut le cas récemment à Detain-et-Bruant, Semezanges et Ternant. Un aménagement salvateur.

Saveurs partout ! Les Hospices de Beaune font leur entrée à Carrefour Quétigny, le vin bourru fête sa trentième à Nuits-Saint-Georges et la Fête de la gastronomie célèbre le patrimoine vivant.

Consultez le magazine en ligne :

 

Laisser un commentaire